..:: Planète-Domotique : Le Blog ::..
Infrarouge L'avis de l'équipe Périphériques Domotique Radio 433 & 868 Tous les articles

Découverte du Light Manager Air, le boitier qu’il vous faut

Découverte du Light Manager Air, le boitier qu’il vous faut

Nous avions déjà écrit un article sur le Light Manager Mini, mais aujourd’hui nous vous présentons le Light Manager Air (LMA)! Cette évolution n’est pas un simple boitier IR et Rf, il s’agit d’une vraie box domotique !

Vous en doutez ? Alors laissez-moi vous le prouver 🙂

Présentation

Le Light Manager Air est petit. Très petit. Il fait 6 x 6 x 2 cm, il est équipé de deux antennes (433 et 868 Mhz) et d’un port Micro USB.

C’est tout ? Et bien non ! A l’intérieur, c’est un concentré de technologie ! Wifi, Infrarouge, Serveur Web… Autant de possibilités qui permettent de faire de nombreuses choses !

Configuration

Pourquoi nous disons que le LMA est une vrai box domotique ? Et bien parce qu’il est totalement autonome ! Pas besoin d’un ordinateur, d’un smartphone ou de quoi que ce soit ! Il est connecté à notre réseau WiFi et il est possible d’interagir avec des télécommandes IR, RF et avec de nombreux protocoles !

Dans un premier temps, pour connecter le Light Manager à internet, il faudra utiliser votre téléphone.

Rendez-vous dans « WiFi » et connectez vous au Light Manager. Ouvrez ensuite le navigateur et accédez à l’adresse : 192.168.100.115

Vous arriverez sur une page qui vous demandera de connecter le LMA à votre réseau WiFi. Choisissez le, entre le mot de passe et faites Ok ! La configuration se fera toute seule et votre Light Manager sera connecté à votre WiFi

AirStudio

Maintenant qu’il est accessible, rendez-vous sur un ordinateur et téléchargez le logiciel « AirStudio » disponible à cette adresse. Une fois le logiciel installé, vous arriverez sur cette page

Le gros avantage de ce boitier, c’est qu’il n’est pas nécessaire de le brancher à votre PC pour pouvoir le configurer, tout se fait par WiFi, et c’est extrêmement pratique ! Une fois installé vous pourrez alors le configurer comme bon vous semble et mettre à jour les informations depuis n’importe quel pc de votre réseau.

Dans l’interface, rendez-vous dans « Option » puis « Sélection de la langue » et enfin choisissez « Français ». A partir de la, la configuration sera plus facile.

A présent, nous pouvons nous concentrer sur l’interface et les différentes options.

Liste scénario

Sur la partie gauche de l’écran, nous avons les scénarios. C’est ici qu’ils seront regroupés et qu’il sera possible de les modifier ou de les supprimer.

Créer actionneur

Sur la partie en bas à droite, et probablement la partie la plus importante, les actionneurs. C’est ici que vous pourrez créer des périphériques.

Vous avez probablement remarqué « Pause » et « Marqueur », mais nous y reviendrons plus tard.

Pour ce faire, cliquez sur les « … »

Vous arriverez sur une nouvelle fenêtre qui aura, elle aussi, de nombreuses possibilités.

Dans la fenêtre en haut, vous aurez les zones (cela correspond à des pièces). Vous pourrez donc organiser vos périphériques en fonction de leur emplacement dans votre maison, et créer des groupes pour faciliter les scénarios.

En bas, vous avez les différentes options de périphérique possible. Nous avons donc :

  • IR / RF
    • Infrarouge
    • Radio Fréquence 433 ou 868 Mhz
    • Homematic
  • Réseau
    • HTTP (GET ou POST)
    • PUT
    • UDP
    • TCP
    • WOL
  • Caméra IP
  • Olympia Protect
  • Somfy RTS
  • Siro ERB
  • Trust (Marques compatibles)
    • Intertechno
    • ELRO
    • Homeeasy
    • Chacon
    • Nexa
    • Smartwares
  • FS20
  • Uniroll
  • Sonos
  • GIRA (Marques compatibles)
    • Berker
    • Jung
  • Romotec (Marques compatibles)
    • SIRO ERB-LE
    • CE24
    • Rolladen 7
    • im Elektronicis
    • 3T Components

Vous l’avez compris, la liste est longue, très longue ! Mais tant mieux, cela prouve que ce Light Manager Air est capable de nombreuses choses, dont le RTS de Somfy, ce qui peut s’avérer très pratique sans avoir besoin de passer par une box domotique + dongle.

Pour créer un actionneur, c’est très simple. Pour ce test, nous utiliserons une télécommande 433 Mhz. Nous allons donc dans « IR – RF » et on clique sur « Apprendre 433 Mhz ». Lorsque c’est fait, la barre au-dessus se remplie.

Il est alors possible de vérifier que le code appris par le LMA fonctionne bien en appuyant sur la touche « TEST ». Si ce n’est pas le cas, refaites l’opération en étant à une distance raisonnable du boitier (30cm à 1m).

Si cela a fonctionné, cliquez sur « Ajouter ». Vous verrez alors l’actionneur se mettre dans la zone que vous avez sélectionné.

Pour ce test, nous allons créer une action « On » avec un bouton de la télécommande, et une action « Off », avec un autre bouton. Cela permettra de contrôler une prise dans ses deux positions.

Cliquez sur « Ok » lorsque vos codes fonctionnent bien.

Créer scénario

Sur la partie droite (en haut) c’est la création des scénarios. Il sera possible de créer des scénarios selon plusieurs choix :

  • Scène manuel : Permet de déclencher la scène à l’aide d’une télécommande IR ou manuellement dans le navigateur
  • Horloge : Permet de déclencher une scène en fonction de l’heure
  • Température : Permet de déclencher une scène en fonction de la température intérieure (sonde intégrée dans le boitier) ou extérieure (via internet)
  • RF Transmitter : Permet de déclencher une scène à l’aide d’un émetteur RF 433 ou 868 Mhz

Vous l’aurez compris, la création de scène est complète et permet de faire de nombreuses choses !

Pour le test, nous allons créer un scénario simple.

Nous allons allumer la prise, patienter 1,2s, puis l’éteindre à nouveau. Très simple, mais cela permet de comprendre comment fonctionne les scénarios et la temporisation.

Pour ce faire, rendez-vous dans « Scène manuel » et choisissez le numéro que vous voulez (c’est pour faciliter la gestion et l’organisation). Cliquez ensuite sur « Ajouter ». Vous aurez alors « Scène 1 » qui apparaîtra sur la page de gauche.

Cliquez alors sur « Scène 1 » pour la sélectionner, puis en bas à droite, dans la liste déroulante, choisissez l’actionneur « On » et faites « Ajouter ». Lui aussi sera affiché dans la page de gauche, en dessous de votre scène.

Maintenant, dans l’onglet « Pause » en bas à droite, on définit un temps (ce sera la temporisation) et on clique sur ajouter.

On retourne dans la liste déroulante des actionneurs, et on choisir « Off ». On clique toujours sur « Ajouter » pour le mettre dans notre scène. Voici donc ce que nous avons :

Une fois que c’est fait, nous pouvons envoyer notre scénario sur le LMA. Pour ce faire, c’est très simple, il suffit de cliquer sur « Transférer ». Quand le chargement est terminé, nous pouvons accéder à l’interface Web pour gérer notre scénario.

L’adresse

Interface Web

Pour accéder à l’interface web, copiez et collez l’adresse situé en bas de l’application AirStudio (dans notre cas, 192.168.1.77)

Vous arriverez donc sur la page de configuration avec trois choses :

  • Scénarii : La liste de vos scénarios manuels
  • Zone X : La liste de vos Zones
  • Marqueur : L’état des 64 marqueurs disponibles (Nous allons voir ca dans la partie suivante)

Avec cette interface web, vous aurez donc la possibilité d’envoyer les commandes On, Off ou une quelconque autre commande d’un simple clic. Plutôt pratique quand on a perdu la télécommande

Pour les scénarios, c’est pareil, il est possible de piloter ceux créés manuellement depuis l’interface sans avoir besoin d’une télécommande. L’interface est accessible depuis n’importe quel appareil : Téléphone, Tablette, Pc et même Smartwatch !

L’accès à cette interface Web se fait par une adresse IP locale.. cela va donc être compliqué d’y accéder depuis sont smartphone quand on est au bureau ou en vacances.. Et bien non !

Cloud

Jbmedia a pensé à tout ! Il existe un cloud permettant d’accéder à la configuration de son Light Manager Air de n’importe où ! Pour l’activer, il suffit de vous rendre dans « Options » puis « Light Manager Setup » et enfin « Alexa et Cloud ». Vous pourrez alors créer un nom d’utilisateur ainsi qu’un mot de passe.

Pour y accéder, il faut se rendre sur cloud.jbmedia.de et vous connecter.

L’interface est la même que celle du serveur local, mais avec un style plus moderne.

Marqueur

Je vous en parle depuis le début de cet article, mais vous vous demandez ce que c’est n’est-ce pas ?

Et bien les marqueurs ce sont ni plus ni moins que des retours d’états. Ils permettent d’avoir visuellement l’état d’un ou plusieurs appareils lorsqu’un scénario est déclenché.

Pour les utiliser, il suffit de :

  • choisir un numéro (Il y en a 64 de disponibles)
  • lui donner un nom (plus pratique pour savoir a quoi il correspond)
  • choisir son état (Actif ou inactif)

Par exemple, je veux que le marqueur 1 me donne l’indication sur l’état de ma prise. Je créé alors une scène manuelle, avec a l’intérieur l’activation de la prise. Ensuite, j’ajoute le marqueur avec l’état « Actif ».

J’ai donc une première scène pour allumer ma prise et avoir un retour d’état dans l’interface. Je créé donc la même scène mais pour éteindre la prise (je passe donc l’actionneur Off dans la scène, et le marqueur à « Inactif »

Ainsi, lorsque ma scène Off à été activé, je peux le remarquer directement depuis l’interface web et savoir d’un simple coup d’œil dans quel état se trouve ma prise.

Dans cet exemple, j’ai utilisé la prise, mais les marqueurs peuvent fonctionner (et sont principalement destinés) pour la scène complète, et donc des groupes d’appareils !

Les marqueurs sont donc très pratiques pour les scénarios, mais peu pratiques à mettre en place ! Ils ne peuvent être utilisés que dans des scènes et ne peuvent pas être associés directement à un appareil sans avoir besoin de passer par la création de scénario.

Notez également que si vous changez l’état de votre appareil manuellement, sans passer par le Light Manager Air, le retour d’état ne fonctionnera pas 😉

L'avis de l'équipe
Date de l'avis
Produit testé
Light Manager Air
Note de l'auteur
41star1star1star1stargray
0
0

L'avis de l'auteur

78% NOTRE AVIS

Le Light Manager Air n'est pas un simple boitier IR/RF ! Comme vous pouvez le constater, il agit vraiment comme une box domotique puisqu'il est totalement autonome et qu'il permet d'automatiser de nombreuses choses.

Ses fonctionnalités son nombreuses, il est possible de gérer de l'infrarouge, du Somfy RTS, du 433 et 868 Mhe mais aussi de nombreux autres protocoles !

Le serveur web est un super fonctionnalité qui permet d'avoir un accès sur tous les supports et même à distance grâce au Cloud

De nombreuses possibilités s'offrent à vous avec ce LMA, que ce soit un contrôler de votre téléviseur ou l'automatisation de votre maison, de nombreuses choses sont possibles !

65%
95%
51%
96%
82%
Lucas

Je suis Lucas, un jeune motion designer & développeur web. J'ai rejoint l'équipe Planète-domotique pour approfondir mes connaissances dans le milieu des objets connectés et particulièrement ceux de la domotique. J'utilise mes compétences pour gérer la communauté du site au travers du Blog et des Réseaux Sociaux. Je m'occupe également du marketing de la boutique en créant les opérations promotionnelles et les différents visuels Mon objectif est d'écrire des articles clairs et utiles pour aider la communauté à comprendre et utiliser les objets connectés liés à la domotique en toute simplicité

Commentaires

  1. Bonjour
    433 et 868MHz… mais en 868mhz y a t il le zwave ou zigbee par exemple ? Ou alors c plus comme un rfplayer au niveau radio ?
    Merci

    • Bonjour,

      Il ne sera pas possible de piloter nativement un appareil Z-Wave depuis le Light Manager car ce dernier n’a aucune puce Z-Wave intégrée. Pour faire cela, il faudra un contrôleur externe, et piloter les équipements à l’aide de requêtes HTTP 😉

      Il en est de même pour le Zigbee et les autres protocoles qui ne sont pas présentés dans l’article 🙂

      Cet appareil est quand même plus performant qu’un RFPlayer. Il est autonome et dispose de sa propre interface ainsi que de nombreuses options. Les possibilités de faire du contrôle via requêtes HTTP permet d’ajouter des périphériques non compatibles à la base. Cela nécessitera cependant des appareils compatibles capables de transmettre des URLs via leur API 😉

      Mais nous rédigerons un autre article plus complet que le HTTP du Light Manager Air, comme par exemple l’utilisation avec IFTTT ou des périphériques non compatibles 🙂

      Bonne journée

  2. Jean-Marie CALVAT - 18 mai 2019 à 17 h 30 min - Répondre

    Bonjour Lucas, article très intéressant
    J’ai installé une domotique autour d’Amazon Alexa (Echo Plus avec pont Zigbee intégré) et je voudrais commander mon portail Came qui est télécommandé en 868 MHz. Je ne trouve aucun pont wifi/rf 868 aussi je pensais que le Light Manager Air pourrait peut-être convenir pour copier mes télécommandes et les incorporer à des routines Alexa. Mais voilà, je suis tout Apple : MacOs et iOs.
    Pensez-vous que je pourrais y arriver ?
    Cordialement

    • Bonjour,

      Malheureusement, le logiciel n’est compatible qu’avec Windows 🙁 Néanmoins, vous pouvez installer une machine virtuelle sur votre MAC ou même un dual boot pour avoir Windows en même temps 😉 ! Comme ça plus aucun soucis pour les logiciels domotique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :