Objets connectés : ce qu’il faut retenir du CES 2016

Chaque année débute par le CES (Consumer Electronics Show), l’incontournable salon de Las Vegas dédié aux innovations technologiques et à l’électronique grand public. Bien évidemment, ce sont des actualités que nous suivons de près car la domotique et les objets connectés sont toujours au rendez-vous. Voici ce qu’il faut retenir de ce CES 2016 !

Selection CES 2016

Le drone Disco de Parrot

Les drones font toujours partie des objets connectés très populaires et Parrot, société française, est de celles qui conçoivent beaucoup de modèles pour ce type d’appareils volants. Parrot est également très connu pour ses objets connectés permettant de surveiller des plantes, tels que le Parrot Flower Power ou encore  le Parrot Pot et le Parrot H20 présentés au CES 2015.

Drone Disco de Parrot

Le drone Disco de Parrot est un drone très léger en forme d’avion, et avec plein de technologie embarquée qui le rendent très intéressant à utiliser. Il dispose de modes lui permettant par exemple de faire automatiquement le tour d’un point de vue prédéfini, puis de retourner se poser automatiquement. Le tout en filmant de très belles images en 1080p !

Les points forts de Disco tels que présentés par Parrot :

  • Caméra frontale en FullHD 1080P
  • Pilotage en vue à la première personne grâce au streaming vidéo temps réel
  • Design léger et robuste facilitant la maniabilité
  • Décollage et atterrissage automatiques pour facilité la manœuvrabilité
  • Autonomie de vol d’environ 45 minutes
  • Guidage GPS pour retourner à sa base
  • Ailes détachables pour faciliter le transport.

Découvrez le drone Disco sur le blog de Parrot !

Le bouton connecté de La Poste pour envoyer votre courrier

Comme l’an dernier, La Poste était présente au CES. Mais cette année, le service postal français présentait un stand 5 fois plus grand et emmenait avec lui de nombreuses start-up innovantes sélectionnées avec soin. Cependant, ce qui est le plus ressorti de la présence de La Poste au CES de cette année, c’est l’introduction du Domino Colissimo de La Poste.

Domino Colissimo de La Poste

Effectivement, le domaine du transport est de plus en plus concurrentiel, et Colissimo compte tirer son épingle du jeu en proposant ce domino qui permet tout simplement de poser votre colis dans votre boite au lettre et d’appuyer sur le bouton du domino pour que le facteur sache qu’il y a un colis à venir récupérer. C’est donc la poste qui vient récupérer et affranchir le colis, rien de plus à faire si ce n’est indiquer l’adresse de livraison via une application mobile.

Un projet très dans l’ère du temps, mais nous attendons quand même une API ou au moins un canal sur IFTTT ayant la même fonction, pour permettre aux propriétaires de maison domotisées d’envoyer leur colis d’un seul clic ! Le service sera d’abord proposé sur une zone test, puis se généralisera, si les tests sont concluants, à toutes les habitations ayant une boite aux lettres aux normes.

Holî, le réveil à commande vocale « Bonjour » pour des matins qui chantent

Dans la continuité de la French Tech, Holî était également présente à ce CES. Holî créé différents objets connectés comme la SmartLamp multicolore en Bluetooth. Le nouvel objet connecté présenté à ce CES2016 par Holî s’appelle Bonjour, et c’est un réveil connecté.

Le concept de Bonjour fait un lien entre l’objet connecté et la domotique (ce lien n’est pas existant, mais il n’est pas systématique chez tous les objets connectés).

Comme les objets connectés, il fonctionne de manière autonome selon les commandes vocales. Et il se rapproche de la domotique car il est capable de prendre en compte de nombreux critères pour déterminer comment il doit fonctionner et quand il doit se déclencher.

Thermostat Holî du CES 2016

Il s’interface avec IFTTT, le thermostat nest, les ampoules multicolore Hue de Philips, les objets de météo netatmo et les ampoules connectées Lifx, donc c’est notamment grâce à cette connectivité qu’il peut interargir avec la maison. Et la connexion avec IFTTT le rendra compatible avec la quasi totalité des solutions domotiques. Il comporte un simulateur d’aube, et il peut adapter l’alarme de réveil à un contexte précis. Par exemple, si vous lui dites « Pas d’alarme cette semaine, je ne travaille pas », le réveil ne sonnera pas pendant toute la semaine qui suit. En revanche, s’il y a des embouteillages sur votre trajet un jour où vous travaillez, le réveil se déclenchera un peu plus tôt pour vous permettre d’arriver tout de même à l’heure.

Le réveil sera disponible en précommande sur Kickstarter dès le mois d’avril prochain, et sa commercialisation est prévue pour le troisième trimestre 2017.

Découvrez le projet Bonjour de Holî

Smart Remote de Sevenhugs, la télécommande contextuelle pour les objets connectés

Une télécommande particulièrement pensée pour les utilisateurs ayant de nombreux objets connectés et voulant les piloter en direct (par exemple en l’absence de serveur domotique qui regroupe toute les commandes sur l’écran d’un smartphone et d’une tablette).

La Smart Remote proposée par Sevenhugs a pour objectif d’être une télécommande unique pour contrôler l’ensemble, grâce à son fonctionnement contextuelle. En quoi son fonctionnement est-il contextuel ? Hé bien le principe est qu’il suffit de viser un objet connecté avec la télécommande pour que celle-ci le reconnaisse et vous propose l’action correspondante.

Télécommande contextuelle Smart Remote de SevenHugs

Pointez la télécommande sur une ampoule connectée Philips Hue, et l’écran tactile de la télécommande se transforme en bouton pour allumer et éteindre l’ampoule connectée. Pointez la télécommande vers une enceinte connectée Sonos, et l’écran tactile vous permet de monter le volume, de passer à la piste suivante, etc. Et elle ne sera pas compatible qu’avec les objets connectés, puisqu’il suffira de la pointer vers une fenêtre pour avoir les prévisions météorologiques.

Une idée intuitive et innovante, que nous avons hâte de voir en pratique ! La télécommande est prévue dans l’année pour un tarif inférieure à 200 €.

Découvrez la SmartRemote sur le site de SevenHugs

Prise de température facile avec Withings Thermo

Tout comme Parrot cité plus haut, Withings fait partie de ces marques incontournables en matière d’objets connectés, qui en plus est française ! Lors de ce CES, c’est le nouveau Withings Thermo qui était à l’honneur, un thermomètre qu’il suffit de placer sur sa tempe pour prendre sa température, à l’aide de 16 capteurs infrarouges effectuant 4000 mesures en moins de 2 secondes. Nul besoin donc de placer le thermomètre dans la bouche ou sous l’aisselle…

Withings Thermo au CES 2016

 

Connecté en Bluetooth et en WiFi, ce thermomètre envoie ensuite directement la température sur l’application du Smartphone. Facile et très rapide d’usage, le thermomètre sera proposé pour un prix aux alentours de 100€.

Découvrir le Thermo de Withings sur le site officiel

Withings a également présenté Go, un bracelet connecté d’entrée de gamme (complétant la gamme existante de bracelets connectés, tels que le Withings Pulse ou le Withings Activité). Ce nouveau bracelet proposé aux alentours de 70 € est tout en silicone et dispose d’un écran utilisant la technologie d’encre électronique. Il mesure des calories brûlées, dispose d’une fonction podomètre et offre le suivi des activités de course et natation ainsi que le suivi du sommeil.

Withings Go au CES 2016

Everykey : le boitier pour remplacer vos mots de passe

Les mots de passe sont présents partout dans notre vie, et nombreuses sont les sociétés qui cherchent à populariser des moyens alternatifs pour authentifier un utilisateur (comme par exemple le fait de reconnaître quelqu’un selon sa fréquence de frappe, par reconnaissance faciale, etc.).

Everykey au CES2016

Le principe d’Everykey, un petit boitier communicant, est de permettre le déverouillage de vos sessions sur vos sites préférés à partir de n’importe quel appareil disposant de Bluetooth 4.0 et pouvant accueillir l’application liée au boitier : PC avec Bluetooth intégré, Smartphone, tablette… Le boitier ayant vocation d’être intégré en tant que « Wearable », donc monté sur un bracelet ou accroché à une poche ou ceinture. Vos mots de passe sont stockés sous forme chiffrée sur les serveurs d’Everykey, et vous installez sur votre navigateur une extension qui peut rappatrier la base de donnée et ne l’ouvrir que quand le signal du boitier est validé.

Résultat ? Les mots de passe sont automatiquement saisis sur les différents sites, uniquement si votre boitier est à proximité. La communication entre le boitier et l’application est chiffrée pour éviter toute interception de signal.

Actuellement il existe des gestionnaires de mots de passe qui permettent de rappatrier les mots de passe à partir d’un mot de passe principal « maître ». Cette solution permet de passer outre l’étape de saisie du mot de passe maître. Chacun jugera après s’il fait confiance au système ou non…

Le projet est actuellement proposé en financement participatif sur IndieGogo et financé à hauteur de plus de 600%. Le prix sur Indigogo est de 142 dollars et le prix public prévu est de 165 dollars, auxquels pourront s’ajouter d’éventuels frais mensuels d’utilisation pour le stockage des mots de passe. Rendez-vous en mars 2016 pour avoir les premiers échos sur l’utilisation de ce boitier.

Conclusion

C’est encore une fois un CES riche en projets et en belles perspectives qui nous a été proposé cette année, avec une émergence particulièrement notable de modes de communication entre différents objets connectés (Bonjour de Holî et la Smart Remote de SevenHugs sont de bons exemples). IFTTT semble être particulièrement mis en avant cet année, ce qui est un point très positif vu ce que le service permet, notamment en matière d’interaction avec la domotique au sens large (comme les serveurs domotiques) !

Outre les objets connectés présentés au cours de cette article, de grandes tendances se dessinent : la réalité virtuelle, une technologie dont il est question depuis très longtemps mais qui commence à n’avoir des applications réalistes que actuellement, et les véhicules connectés (qu’il s’agisse des drones, omniprésents dans ce type de salon, ou, plus ambitieux, de véhicules conduits automatiquement).

Enfin, ce n’est pas être chauvin que de déclarer qu’encore une fois, la French Tech est particulièrement créative et a proposé beaucoup d’idées innovantes lors de ce CES 2016 !

A propos Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

A voir aussi

IFA 2018

IFA 2018 : Sélection des meilleurs produits connectés pour la maison

IFA est l’un des plus grands salons industriels au monde. De nombreuses marques attendent le …

2 commentaires

  1. Ce que j’ai retenu de cette année est le fait que les présentateurs ont mis l’accent sur les maisons domotiques. La smart remote le réveille Holî sont seulement quelques exemples, mais cela existe déjà et s’améliore pour les systèmes de climatisations. J’attends voir ce qui viendra dans les mois à venir.

  2. J’attends la sortie de la majorité de ses objets me ce qui sera très intéressant sera la conversion des câbles réseau en cuivre. En ce moment-là les entreprises essayent de les remplacer par des câbles en fibre optique, une méthode de transmission de données plus sûr et plus efficace. En dehors de la distance de transmission (qui peut être résolu avec des répéteurs), la fibre optique est un meilleur support de transmission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *