..:: Planète-Domotique : Le Blog ::..
Raspberry Tous les articles

Un tweet envoyé à partir de la stratosphère… avec un Raspberry Pi !

Un tweet envoyé depuis la stratosphère avec RaspberryPiVous connaissez peut-être Joe Penna, alias MysteryGuitarMan. Il s’exprime via sa chaîne YouTube en faisant généralement des reprises de chansons existantes de façon originale ou des créations musicales. Il fait généralement preuve de beaucoup de créativité pour arriver à ses fins.

Venons-en à sa dernière vidéo qui nous concerne plus de par son aspect technologique. Joe Penna s’est lancé le pari fou d’envoyer un message sur Twitter à partir de la stratosphère. Dans la vidéo, vous verrez comment Joe Penna et son équipe ont fait tomber une à une les contraintes de cet exercice en trouvant des solutions technologiques.

Et le tout, à l’aide d’un RaspberryPi, qui décidément n’a pas fini d’avoir des utilisations plus originales les unes que les autres !

Petit résumé des problèmes qu’il a fallu résoudre, pour les moins anglophones d’entre nous ou pour ceux qui ne peuvent pas voir la vidéo :

Comment aller jusqu’à la stratosphère ?

Avec un très gros ballon météo gonflé à l’hélium. Ça prend 2 heures à un tel ballon pour monter là-haut, et le kit pour en construire un est relativement « bon marché » aux États-Unis (900$).

Une fois là-haut, comment avoir une connexion Internet ?

En effet, la stratosphère est en-dehors de tout réseau de téléphonie mobile. Les lasers ne sont pas assez fiables, et les ondes radio pourraient fonctionner mais avec l’aide un ordinateur sur la terre ferme, ce qui pour Joe Penna était un peu de la triche. Il a décidé de louer un téléphone satellitaire, ceux qui servent généralement pour les expéditions dans des terres isolées ou pour des missions de sauvetage après des catastrophes naturelles.

Un tweet envoyé depuis la stratosphère : mise en place du kit

De quoi est composé le kit qui est allé dans la stratosphère ?

Le matériel technologique embarqué est mis à l’intérieur d’une boite isolante de l’humidité. Ce matériel est constitué du téléphone satellitaire, d’une balise GPS (avec altimètre), d’une caméra, d’une balise sonore (qui fait de grands « bips » pour localiser la boite une fois celle-ci retombée à terre), et donc, d’un RaspberryPi relié à une batterie. Un Raspberry doté d’un programme écrit spécialement pour l’occasion (les détails sont à 1:51 dans la vidéo).

Étant donné qu’il fait très froid dans la stratosphère, la boite contient également des chaufferettes à main (des petites bouillottes) pour garder les batteries du matériel au chaud.

Un tweet envoyé depuis la stratosphère : programmation du Raspberry

Et au final, est-ce que ça a fonctionné ?

Et bien après beaucoup de difficultés et d’inquiétudes (par exemple le vent lors du lancement du ballon météo – qui aurait pu faire exploser celui-ci s’il touchait la terre en étant gorgé d’Hélium), et après des tweets réguliers pour indiquer son altitude et une attente qui a du paraître interminable à Joe Penna, le tweet en question a été envoyé… Mais avec une petite faute de frappe, commise lors de la saisie du tweet dans le programme ! Ce qui n’a pas empêché le projet d’être une grande réussite…

Life isn’t about why… it’s about why not. This is the first tweet from thee stratosphere!

— MysteryGuitarMan (@MysteryGuitarM) 19 mai 2013

«Le but de la vie n’est pas de se demander « Pourquoi »… Il faut se demander « Pourquoi pas ? ». C’est le premier tweet envoyé de la stratosphère !»

Malheureusement pour nos aventuriers du tweet, la conclusion de l’expérience à été quelque peu amère, puisqu’au final, ils ont perdu le signal GPS après le tweet envoyé de la stratosphère, et n’ont donc pas réussi à retrouver le ballon (sa trajectoire d’atterrissage était dans de gigantesques plantations), et, peut-être plus important, la capture vidéo réalisée par la caméra. Souhaitons-leur de retrouver tout cela prochainement…

Mais ce qu’on retiendra avant tout de cette expérience c’est que finalement, avec la technologie d’aujourd’hui, les possibilités sont quasi-infinies. Et qui sait quels records ou quels exploits d’apparence impossible seront encore réalisables demain, à l’aide d’un RaspberryPi et de beaucoup d’imagination ?

0
0
Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

Commentaires

  1. Encore une belle démonstration du raspberry Pi !

  2. je pense que c’est mensonge parce que la part plus importante c’est quand le ballon decolle et il n’en avait nulle image dans le video.et en plus je pense que le ballon n’avais pas la mesure pour le decoulle

    misteryguitarman, you are a lier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :