Comment créer un système d’alarme complet avec une IPX800

Dans un précédent article, je vous avez présenté le logiciel ClassicLadder qui permet de créer des schémas pour un IPX. Maintenant que vous connaissez ce logiciel, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses 😉

Nous allons créer un système de surveillance complet pour IPX : Sirène, Buzzer, Voyant, Détecteurs de mouvement, Clavier de sécurité RFID… et bien d’autres équipements avec notification par appel VoIp en cas d’intrusion !

Il s’agira d’un système complexe mais très complet et vous comprendrez l’utilité de ClassicLadder pour réaliser des projets de cet envergure sur votre IPX.

ClassicLadder

Pour découvrir ou redécouvrir le fonctionnement de ce logiciel, vous pouvez retrouver notre article ici. Sur le logiciel ClassicLadder, nous allons réaliser les différents scénarios qui permettront ensuite de les réaliser sur l’IPX.

Les conditions

  • Condition ET : Nécessite que tous les éléments nécessaires au déclenchement d’une action soient dans un état donné en même temps. Si l’un n’est pas dans le bon état, alors l’action qui doit suivre n’aura pas lieu.
  • Condition OU : Si un seul des équipements nécessaires au déclenchement d’une action est à un certain état, alors celle-ci est exécutée. Pas besoin que tous les équipements soient dans le même état.

Les variables

Pour nos scénarios nous allons avoir beaucoup d’équipements (Détecteurs, clavier, alarme…) Pour cela nous allons détailler chacune de nos variables pour que vous puissiez vous y retrouver plus facilement.

Notez que les variables commençant par « I » seront des entrées (pour Input) et celles commençant par « O » (pour Output) seront des sorties.

Les entrées

  • ISAB : Capteur de sabotage pour détecter si un équipement est sur le point d’être saboté.
  • IMVT : Capteur de mouvement
  • IBAR : Capteur infrarouge simulant une barrière.
  • ISIMU : Capteur Virtuel
  • IKEYP : Clavier de sécurité permettant d’activer ou de désactiver les scénarios.

Les sorties

  • OTESA : Temporisation entrée sortie. Cela permet de laisser un intervalle de temps (10s dans notre cas) pour permettre à l’utilisateur de rentrer dans la zone sous protection.
  • OTEMPAA : Temporisation de l’alarme. 2 secondes qui permettent de verrouiller une modification de l’état de l’alarme
  • OALON : Il s’agit de l’état de l’alarme
  • OMVT : Capteur de mouvement qui détecte un mouvement
  • OINTRU : Détection d’intrusion (Un seul pour tous les capteurs)
  • OSIREN : Sirène d’alarme de 110dB
  • OVOYANT : Voyant lumineux de l’alarme
  • OBUZZER : Buzzer sonore (90dB) et lumineux
  • OSABOT : Détection de sabotage
  • OINVTAA : Inversion de la temporisation de l’alarme (OTEMPAA)

Toutes nos variables étant associées à un équipement, nous pouvons passer à la création des scénarios. Elles sont certes, nombreuses, mais vous allez voir que nous allons séparer chaque scénario pour avoir une meilleure lisibilité.

Scène 1 : La temporisation

Pour ce système de sécurité, nous allons avoir besoin de variables de temporisation. En effet, le clavier de sécurité est au milieu des différents capteurs qui déclenchent l’alarme ce qui signifie que si on ne laisse pas quelques seconde à la personne pour sortir du local, alors l’alarme sonnera en permanence.

De la même façon pour  désactiver le système lorsqu’il rentrera dans le local il ne faudra pas que l’alarme sonne immédiatement.

Pour cela, il y aura alors 2 variables

  • Temporisation entrée sortie (OTESA) : 10 secondes pour permettre à la personne de sortir et d’entrer sans activer l’alarme
  • Temporisation Alarme (OTEMPAA) : temps pendant lequel on ne peut plus modifier l’état de l’alarme après l’avoir changé
Temporisation
Temporisation

Scène 2 : Activation de l’alarme

Pour activer l’alarme nous allons avoir besoin de 3 éléments associés par la condition ET :

  • Clavier (IKEYP) à ON : Celui-ci sera le centre de contrôle de tout le système pour l’activer ou le désactiver. A cet instant, un code doit être entré
  • Alarme : (OALON) à OFF : L’alarme, qui sera une sortie virtuelle devra être désactivée.
  • Temporisation Alarme (OTEMPAA) à OFF : Pour que l’alarme puisse être mise en route

Si ces trois conditions sont réunies en même temps, alors il faudra  :

  • Activer la temporisation d’entrée sortie OTESA
  • Activer l’alarme OALON
  • Activer la temporisation de l’alarme OTEMPAA
Activation alarme
Activation alarme

Scène 3 : Désactivation de l’alarme

Pour désactiver l’alarme nous allons avoir besoin des 3 même éléments toujours associés par la condition ET mais avec des différences :

  • Clavier (IKEYP) à ON pour signaler qu’un code valide a été rentré
  • Alarme : (OALON) à ON pour vérifier qu’il y avait bien une alerte
  • Temporisation Alarme (OTEMPAA) à OFF

Si ces trois conditions sont réunies en même temps, les actions qui seront effectuées  :

  • Réinitialiser l’arlame (OALON)
  • Réinitialiser la temporisation E/S (OTESA)
  • Réinitialiser les voyants lumineux (OVOYANT)
  • Réinitialiser la sirène (OSIREN)
  • Réinitialiser (OINVTAA)
Désactivation alarme
Désactivation alarme

Scène 4 : Détection de présence

Pour la détection de présence, nous allons utiliser l’ensemble des capteurs à disposition et vérifier si ils ont captés quelque chose. La condition OU sera utilisé puisque si un seul des capteurs détecte une présence, il n’y a pas besoin que les autres la détecte aussi.

  • Capteur de mouvement (IMVT)  avec un mouvement est détecté
  • Barrière Infra-Rouge (IBAR) capte une présence
  • Capteur Virtuel : (ISIMU) avec un événement détecté.

Si l’une de ces trois est vraie, alors la sortie détection de mouvement (OMVT) passera à ON.

Détection des mouvements
Détection des mouvements

Scène 5 : Pas de détection de présence

Pour réinitialisation la détection de présence, la condition ET sera nécessaire. Il est impératif que tous les équipements soient revenu à l’état « aucune présence » pour que cela fonctionne.

  • Capteur de mouvement (IMVT) : Pas de mouvement détecté
  • Barrière Infra-Rouge (IBAR) : Pas de présence détectée
  • Capteur Virtuel : (ISIMU) : Pas d’événement détecté.

Si toutes ces conditions sont vérifiées en même temps, alors

  • On réinitialise la détection de présence (OMVT)
Réinitialisation des mouvements
Réinitialisation des mouvements

Scène 6 : Détection d’entrée avec temporisation

  • Temporisation Entrée/sortie (OTESA) n’est pas active
  • L’alarme (OALON) est active
  • La détection d’intrusion (OINTRU) n’est pas active
  • Le capteur virtuel (ISIMU) n’est pas actif. Nous avons ISMU pour test, mais à la place, il faudra OMVT qui lui concerne l’ensemble des capteurs.

Dans ce cas, on initialise la détection d’intrusion (OINTRU) et la temporisation d’entrée/sortie (OTESA).

Entrée temporisée
Entrée temporisée

Scène 7 : Détection d’intrusion

Pour signaler une intrusion, il y a quelques éléments à valider avec la condition ET :

  • La détection de mouvement (OMVT) doit être active
  • L’alarme (OALON) doit elle aussi être active
  • La temporisation E/S (OTESA) doit être désactivée car sinon il ne s’agit pas d’une intrusion.

Dans ce cas, si tout est respecté, alors on initialise la détection d’intrusion (OINTRU)

Intrusion
Intrusion

Scène 8 : Déclenchement de l’alarme

Pour déclencher l’alarme (Sirène + voyant lumineux) il faut que les conditions :

  • L’alarme (OALON) doit être active
  • La détection d’intrusion (OINTRU) également
  • La temporisation E/S (OTESA) ne doit pas être activée.

Si c’est validé, alors on peut déclencher

  • La sirène (OSIREN)
  • Le voyant lumineux (OVOYANT)
Alarme ON
Alarme ON

Scène 9 : Activation du Buzzer

Le buzzer permet d’indiquer la temporisation E/S (OTESA). Pour ce faire, son état doit être identique à cette temporisation.

Buzzer
Buzzer

Scène 10 : Détection sabotage

Pour détecter si un élément est en cours de sabotage il faut que deux conditions soient réunies :

  • L’entrée sabotage (ISAB) change de valeur
  • La sortie sabotage (OSABOT) soit non active

Ainsi, nous pourrons activer

  • Le voyant lumineux (OVOYANT)
  • La sirène de 110dB (OSIREN)
  • L’alarme passe sur ON (OALON)
  • Initialiser la sortie sabotage (OSABOT)
Détection sabotage
Détection sabotage

Scène 11 : Gestion du sabotage

Lorsqu’un élément est détecté comme étant saboté (ISAB) , il faut impérativement que la sortie Sabotage (OSABOT)  reprennent sa valeur initiale.

Mémoire sabotage
Mémoire sabotage

Scène 12 : Temporisation arret de l’alarme

Permet d’inverser la sortie OTEMPAA

Last
Inversion OTEMPAA

Cablage sur l’IPX800

Voici le schéma de câblage des différents éléments que nous utiliserons sur l’IPX

Schéma câblage complet
Schéma câblage complet

Voici les différents équipements que nous avons utilisé pour le système d’alarme sur IPX

BARRIÈRE INFRAROUGE
Barrière IR
CLAVIER À CODE ET RFID
Clavier RFID
SIRÈNE EXTÉRIEURE FILAIRE
Sirène extérieure
DÉTECTEUR EXTÉRIEUR DE MOUVEMENT
Détecteur de mouvement
Boite de raccordement
Boite de Raccordement
IPX800V4
IPX800V4

Scénario sur l’IPX800

Maintenant que nous avons nos scénarios sur ClassicLadder et qu’ils semblent validés, nous pouvons passer à la création sur l’IPX. Pour cela rien de plus simple puisqu’il suffit de recopier à l’identique ce que nous venons de faire. Mais dans un premier temps, il ne faut pas oublier de créer les sorties et les entrées.

Création des périphériques

Sorties virtuelles

Dans un premier temps, il est nécessaire de créer sorties virtuelles. Il suffit de donner un nom à chaque sortie par rapport à celles que nous avons avec comme petite particularité, que la scène 1 concernant la temporisation ne sera pas géré en scénario mais dans ces sorties virtuelles. Il suffira d’attribuer des valeurs de 10 à OTESA et de 2 à OTEMPAA dans la case TB associée.

Sorties virtuelles
Sorties virtuelles.

Entrées virtuelles

Pour les entrées virtuelles, elles ne contiendront que le capteur virtuelle pour la simulation.

Entrées virtuelles
Entrées virtuelles

Sorties relais

Les sorties relais sont celles qui permettent d’activer des équipements comme le voyant, le buzzer et la sirène.

Sorties relais
Sorties relais

Entrées digitales

Les entrées digitales seront les valeurs retournées par nos équipements : Clavier, Détecteurs, Sabotage…

Entrées digitales
Entrées digitales

Scénario

Maintenant que nous avons l’ensemble de nos périphériques prêts à être utilisés, nous pouvons créer les scénarios correspondant. Ils seront identiques à ceux sur classicladder.

Scène 1 – Détection sabotage

Détail :

  • Evénement : (NON ISAB) ET (NON OSABOT)
  • Action : ON (OVOYANT ET OSIREN ET OSABOT ET OALON)
Détection de sabotage
Détection de sabotage

Scène 2 – Activation de l’alarme

Détail :

  • Evénement : (IKEYP) ET (NON OALON) ET (NON OTEMPAA)
  • Action : ON (OTESA ET OALON ET OTEMPAA)
Activation de l'alarme
Activation de l’alarme

Scène 3 – Désactivation de l’alarme

Détail :

  • Evénement : (IKEYP) ET (OALON) ET (NON OTEMPAA)
  • Action : OFF (OINTRU ET OTESA ET OALON ET OVOYANT ET OSIREN ET OINVTAA)
Désactivation de l'alarme
Désactivation de l’alarme

Scène 4 – Détection de mouvement

Détail :

  • Evénement : (NON IMVT) OU (NON IBAR) OU (NON ISIMU)
  • Action : ON (OMVT)
Détection de mouvement
Détection de mouvement

Scène 5 – Pas de mouvement

Détail :

  • Evénement : (IMVT) ET (IBAR) ET (ISIMU)
  • Action : OFF (OMVT)
Pas de mouvement
Pas de mouvement

Scène 6 – Temporisation entrée

Détail :

  • Evénement : (NON OTESA) ET (OALON) ET (NON OINTRU) ET (OMVT)
  • Action : ON (OTESA ET OINTRU)
Temporisation entrée
Temporisation entrée

Scène 7 – Intrusion

Détail :

  • Evénement : (OMVT) ET (OALON) ET (NON OTESA)
  • Action : ON (OINTRU)
Intrusion
Intrusion

Scène 8 – Déclenchement de l’alarme

Détail :

  • Evénement : (OALON) ET (OINTRU) ET (NON OTESA)
  • Action : ON (OVOYANT ET OSIREN)
Déclenchement de l'alarme
Déclenchement de l’alarme

Scène 9 – Gestion du buzzer

Détail :

  • Evénement : (OTESA)
  • Action : ON/OFF (OBUZZER)
Gestion du buzzer
Gestion du buzzer

Scène 10 – Réinitialisation du sabotage

Détail :

  • Evénement : (ISAB)
  • Action : OFF (OSABOT)
Réinitialisation du sabotage
Réinitialisation du sabotage

Scène 11 – Temporisation Alarme OFF

Détail :

  • Evénement : (NON OINVTAA)
  • Action : ON (OTEMPAA ET OINVTAA)
Temporisation alarme OFF
Temporisation alarme OFF

Notification sur détection

En plus d’un système de surveillance complet, il sera possible d’obtenir des notifications en cas d’intrusion. Elles peuvent être envoyées par mail ou bien directement par appel VoIP ! Pour cela il vous faudra

  • Un compte IFTTT
  • Un Smartphone avec l’application IFTTT

Si vous avez tous les éléments, place à la configuration !

Création du lien IFTTT

Pour commencer, il faut se rendre sur la page : des webhooks

Ensuite, vous verrez un lien qu’il faudra copier et coller dans votre basse d’adresse. Il permet de récupérer votre clé secrète.

Lien des webhooks
Lien des webhooks

Une fois copiée dans votre navigateur, cette URL ouvre une page ou il sera possible de personnaliser un lien. Dans la case {event} il vous sera possible d’ajouter le mot que vous voulez. C’est lui qui permettra d’identifier votre URL.

Donc si vous souhaitez recevoir les notifications du détecteur de mouvement placé dans votre jardin, alors vous pouvez mettre « Jardin » dans la case {event}

Copiez ce nouveau lien, il sera indispensable pour la suite

Votre lien personnalisé
Votre lien personnalisé

Maintenant rendez-vous sur la page d’accueil d’IFTTT puis dans « My Applets » et cliquez sur « New Applet ».

Cliquez sur le « +This » en bleu et dans la barre de recherche tapez « Webhooks » et sélectionnez « Receive a web request ».

This
This

Dans la case event Name, il suffit de rentrer le nom de votre {event} qui dans notre cas est « Jardin ». Cliquez  sur valider et ensuite sur « +That ».

Event
Event

Tapez « VoIp » dans la barre de recherche et choisissez « Call my device ». Dans le champ, saisissez le message que vous souhaitez entendre lors de l’appel.

VoIp
VoIp

Par exemple « Cette alarme concerne votre Jardin ». Cliquez ensuite sur « Create Action » et c’est terminé ! Du moins pour la partie IFTTT.

Création du scénario

Sur l’IPX il faudra vous rendre dans « Périphériques » puis dans « Push ».

Allez dans Push
Allez dans Push

Cliquez ensuite sur le nom d’un push comme par exemple « Push 1 » et vous aurez différentes informations à rentrer :

  • Nom : Le nom qu’aura votre push. Dans notre cas il s’appellera « Jardin« 
  • Serveur : L’adresse du serveur Web. Il s’agit de maker.ifttt.com pour IFTTT
  • Port : Comme il s’agit du protocole HTTP, nous utiliserons le port 80
  • Identifiant : Pas nécessaire puisque aucune connexion n’est nécessaire.
  • URL ON : Le lien qui sera exécuté si l’action du scénario passe à on. Ici il s’agira donc du lien que vous avez créé sur IFTTT et qui aura la forme :

https://maker.ifttt.com/trigger/Jardin/with/key/VOTRE_CLE

  • URL OFF : Le lien qui sera exécuté si l’action du scénario passe à OFF.
  • Méthode : Get ou Post en fonction des besoins. Ici nous laisseront Get

Une fois toutes les informations entrées, cliquez sur sauvegarder et rendre-vous dans l’onglet « Scénario ».

Paramètres du push
Paramètres du push

Voici la structure du scénario :

Détail :

  • Evénement : (NON IMVT) ET  (OINTRU)- Cela dépend du capteur que vous souhaitez utiliser. Dans notre cas il s’agit du capteur de mouvement IMVT
  • Action : ON (PUSH) – Dans Push, vous choisirez le nom correspondant.

Avec ce scénario, à chaque fois qu’un intrusion valide est détectée et ce, par le détecteur de mouvement, nous recevrons un appel VoIp sur l’application IFTTT pour nous avertir.

Vous pouvez répéter cette opération autant de fois que nécessaire en fonction du nombre de capteur que vous avez.

Notification VoIp - IPX
Notification VoIp

Conclusion

Nous en avons terminé avec la création de notre système d’alarme sur un IPX. Comme vous avez pu le constater, c’est assez long et cela nécessite beaucoup de préparation, d’où l’intérêt d’utiliser classic ladder pour schématiser et tester les différents scénarios.

Avec ce système DIY, vous pourrez ajouter ou supprimer des équipements à tout moment et réaliser le système qui correspond à vos besoins !

Le vrai point fort de cette solution est que nous pouvons coupler l’IPX à d’autres systèmes ! Que ce soit au niveau interaction ou au niveau IHM, comme par exemple en utilisant le logiciel Imperihome.

Découvrez l’IPX800 sur notre boutique

A propos Lucas

Je suis Lucas, un jeune motion designer & développeur web. J'ai rejoint l'équipe Planète-domotique pour découvrir le milieu des objets connectés et de la high-tech tout en utilisant mes compétences pour gérer les communautés du site ainsi que le marketing de la boutique.

A voir aussi

La prise WiFi

Découverte de la multiprise WiFi de Chacon !

Dans cet article, nous découvrons une nouvelle fois une multiprise connectée ! Cette fois-ci, il …

12 commentaires

  1. Thank you RG.You are the best.

  2. Bonjour Monsieur,

    cet article est d’un très grand intérêt. Félicitations !

    Je voudrai savoir s’il est possible d’incorporer la gestion d’un animal de compagnie dans ce système (chien / chat / poisson rouge ).

    Cordialement

    • Bonjour,

      Je vous remercie pour votre commentaire qui me fait très plaisir 🙂

      Par « Gestion d’un animal de compagnie », vous faites allusion au détecteur de mouvement afin qu’il ne détecte pas vos animaux ?

      Bonne journée 🙂

      • Oui, c’est tout à fait ça !

        Cordialement

      • Bonjour,

        Oui bien évidemment qu’il est possible de brancher des détecteurs avec gestion de présence animale ! 🙂

        Nous avons utilisé ces capteurs car ils étaient à disposition mais vous pouvez améliorer et faire évoluer ce système de base en fonction de vos besoins 😉

  3. Le principe de programmation est très intéressant, moi même venant de l’industrie ou les automate par le ladder…
    La programmation semble bien ficelé, par contre le cablage me choque. Sur un alarme, les capteurs sont monté sur une boucle de courant. Sinon on shunt les fils du capteur et roule…

    • Bonjour, et merci pour votre commentaire 🙂

      Concernant le branchement, vous n’avez pas tord. Cependant, la plupart des capteurs permettent un montage en NC ou NO et il faudrait donc tomber sur le bon cas pour faire le shunt, ce qui ne reste pas forcément évident.

      Notre montage montre les possibilités d’utilisation d’une ipx dans le cadre d’un système d’alarme évolutif et connecté, mais il y aura toujours des possibilités de contourner un système d’alarme :/

      Encore faut t’il pouvoir accéder au capteur pour le faire..

      En tout cas merci de votre remarque très intéressante ! 😉

      Bonne journée 🙂

  4. Bonjour Lucas,
    bel article, complet et détaillé.
    le lecteur RFID intéresse, auriez vous un lien a me fournir

    De plus, je voulais tester Classic Ladder, mais il me demande une dll, libcairo-2.dll.
    avez vous deja eut le cas ?

    Merci et bonne continuation
    Bruno

  5. Lucas, thank you for your blog post.Really thank you! Awesome.

  6. Lucas,thanks so much for the post. Much thanks again. Really Cool.

  7. Incroyable ! Je viens de tomber sur votre tuto en cherchant à acheter du matériel et ce que vous présentez correspond à 95% à ce que je suis en train de réaliser ; même l’utilisation d’IFTTT était prévue dans mon cas. Par contre j’ajoute une alimentation secourue sur batterie au plomb.
    Du coup ça va me faire gagner du temps lors de la création des scénarios.
    Merci à vous pour ce partage.

    Je ne connaissais pas ClassicLadder, mais étant également issu de l’industrie et ayant de bonnes notions de programmation des automates industriels, ce soft va m’apporter un peu de « confort » pour la réalisation de tous mes scénarios.
    Encore bravo et merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *