Dernières nouvelles

Le contrôleur RGBW de Qubino ajoute des couleurs à votre domotique

Aujourd’hui, nous vous présentons le contrôleur RGBW de Qubino. Il s’agit d’un module encastrable communiquant en Z-Wave à brancher en basse tension (12 ou 24V) et qui dispose de 4 canaux en sortie, pilotables en variation d’intensité. Ce module peut par exemple commander jusqu’à 4 bandeaux de LED blanches, mais l’utilisation la plus intéressante pour ce module est le branchement d’un bandeau de LEDs multicolores RGBW (ou RGB).

Cette dernière nuance est importante. Il existe en effet plusieurs types de bandeaux de LED multicolore. Le bandeau RGB dispose de LEDs rouge, vertes et bleues, et il peut allumer ces trois couleurs à la même intensité pour faire du blanc. Tandis qu’un bandeau RGBW dispose de ces trois canaux, et en plus des LED blanches dédiées. Cela permet d’avoir des types de blancs différents, et aussi d’avoir des couleurs pastels, car en plus de toutes les couleurs dont vous disposez avec les combinaisons de rouge, vert et bleu à différents niveaux d’intensité, ce canal blanc permet de rendre la couleur du bandeau de LED plus pâle.

Comparatif de couleurs RGB / RGBW

Le contrôleur est aussi bien compatible avec les types RGBW qu’avec les types RGB. Dans le cas où votre bandeau est uniquement RGB, il suffit d’ignorer le quatrième canal. En outre, ce module encastrable dispose de quatre entrées qui contrôlent chacune une sortie correspondante (typiquement, cela permet de récupérer un contrôleur RGB ou RGBW existant et de le relier sur le contrôleur).

Enfin, comme ce module communique en Z-Wave Plus, il peut être intégré sur un système domotique compatible avec ce protocole. Cela permet de le piloter à distance, soit en direct, soit par le biais de scénarios domotiques (des couleurs peuvent ainsi correspondre à différents scénarios, différentes scènes). Dans le cas où un contrôleur existant est reliée aux entrées du modules, non seulement les LEDs en sortie sont pilotées, mais la couleur choisie localement est remontée au contrôleur domotique.

Nous allons voir comment relier un bandeau de LED RGBW à ce module contrôleur RGBW et comment celui-ci est pris en compte par une box domotique, en l’occurrence Domoticz. Nous en reparlerons en conclusion, mais comme il s’agit d’un module au fonctionnement plutôt particulier, il n’est pas intégré de la même façon d’un système domotique à l’autre.

Installation du contrôleur RGBW de Qubino sur un bandeau de LED

La connectique du bandeau de LED RGBW

Avant toute chose, il convient d’étudier la connectique du bandeau de LEDs RGBW (en évoquant également celle des RGB). Assurez-vous d’abord de disposer d’une bonne alimentation, suffisante pour alimenter votre bandeau de LED et le module Qubino, et correspondant à son voltage. L’alimentation devra également être en 12V ou 24 V DC. C’est important qu’il s’agisse de courant continu, car si certains bandeaux de LED acceptent le 12V ou 24V en courant alternatif, le contrôleur RGBW de Qubino, lui, n’accepte que l’alimentation en courant continu.

Un bandeau de LED dispose d’un fil « commun » (ou GND), et d’un fil pour chacun des canaux, il y a donc 4 fils pour un bandeau RGB (3 couleurs + commun) et 5 fils pour un bandeau RGBW. Sur la plupart des connecteurs, une flèche (ou un autre repère) indique le fil commun, et les fils de couleur sont différenciés.

Par exemple, sur ce bandeau RGB, nous avons bien les fils de différentes couleurs rouge, vert et bleu. Le quatrième fil, jaune, est celui du commun.

Branchements rouge, vert et bleu sur bandeau de LED

Sur un bandeau de type RGBW, cela peut être un peu plus compliqué. En effet, selon les bandeaux et les connecteurs, les couleurs peuvent quelque peu varier. Dans notre cas, nous avions un exemple de jeux de fils qui étaient différents. Pour relier le bandeau de LED au module, nous avons du utiliser un connecteur blanc (plutôt que de couper des fils), et les couleurs ne correspondaient pas toutes. En sortie de notre bandeau de LED, nous avions les couleurs habituelles rouge, vert, bleu, mais également noir et blanc, tandis qu’en sortie du connecteur que nous avons relié, nous avions rouge, vert, bleu, et en plus noir et jaune. Ce qui était donc sujet à des questions, puisque le blanc évoque le canal de LED blanches, mais le jaune est la couleur du commun sur un bandeau RGB typique.

Après vérification, il s’avère que le standard est que sur un bandeau RGBW, le noir correspond au commun. Le fil correspondant aux LEDs blanches peut être blanc ou jaune.

RGBW exemple de couleurs

Nous alignons donc le fil noir avec la flèche indiquant « commun » sur notre connecteur blanc. Et en sortie du connecteur, le jaune est à relier au canal blanc et le noir au canal commun.

Canal Coloris fil bandeau de LED Coloris fil connecteur Port correspondant
module Qubino
Commun / GND Noir Noir + 12 V / + 24 V
Rouge Rouge Rouge Red
Vert Vert Vert Green
Bleu Bleu Bleu Blue
Blanc Blanc Jaune White
En cas de doute sur la position du canal « commun » de votre connecteur, vous pouvez le tester avec un multimètre. En mettant votre multimètre en mode « test de continuité », vous mettez l’anode dans le port du connecteur identifié par la flèche, et ensuite vous testez avec la cathode chacun des fils. Quand vous êtes sur le fil commun (le noir pour un RGBW), le multimètre doit vous indique qu’il y a bien continuité.

Si vous souhaitez tester les canaux de votre bandeau de LED avant de relier le module Qubino, vous pouvez procéder de cette façon, depuis votre alimentation 12VDC :

  1. Appliquez le bornier positif (+) de votre alimentation 12 VDC ou 24 VDC sur le canal commun (noir)
  2. Appliquer le bornier négatif (-) de votre alimentation 12 VDC ou 24 VDC sur chacun des canaux rouge, vert, bleu, blanc…
    Chaque série de LED s’allumera selon le fil où est appliquée la tension.

Maintenant que nous avons bien repéré quels étaient les canaux de votre bandeau de LED, il ne nous reste plus qu’à relier le bandeau de LED au module !

Relier le bandeau de LED au contrôleur RGBW

Voici le schéma de branchement du contrôleur RGBW Qubino tel qu’indiqué dans la notice d’utilisation :

Schéma de branchement du contrôleur RGBW de Qubino

 

Il nous faut donc relier les quatre fils du bandeau RGBW à leur bornier respectif, et relier ensemble le commun du bandeau, l’entrée 12v/24 V et la sortie de notre adaptateur 12 / 24 VDC.

Comme vu plus haut, le câble correspondant au canal blanc est jaune sur notre connecteur du bandeau RGBW, c’est celui-là que nous relions au bandeau marqué « White ». Le fil restant, le fil noir (commun), sera à relier au bornier positif de l’alimentation 12 / 24 VDC.

 

Connectiques sur un contrôleur Qubino RGBW

Pour relier le fil noir restant à celui de l’alimentation, nous pouvons utiliser par exemple une borne wago à trois connecteurs. Nous y relions donc le bornier + de l’alimentation,

Utilisation d'une borne wago pour brancher les câbles d'un module RGBW

Voici le branchement final du module (rouge et noir étant le câble du pôle [+] et bleu est le câble du pôle [-]).

Branchement module RGBW Qubino

Et comme indiqué pour le schéma, un éventuel contrôleur filaire (un jeu de potentiomètres ou interrupteurs externes) sera à relier entre GND et les différentes entrées IN1, IN2, IN3 et IN4. La correspondance étant la suivante :

Entrée Sortie contrôlée
IN1 R (Rouge)
IN2 G (Vert)
IN3 B (Bleu)
IN4 W (Blanc)

Maintenant que le module contrôleur RGBW est bien installée en entrée de notre bandeau de LED, il ne nous reste plus qu’à le piloter depuis un système domotique.

Intégration du contrôleur RGBW dans un système compatible Z-Wave (Domoticz)

Mise sous tension et opération d’inclusion

Lors de la mise sous tension, le bandeau de LED relié au module s’allume brièvement, tout en blanc, bon confirmer le bon branchement. Comme le module force l’allumage de tous les canaux, si c’est une couleur qui apparaît, ça veut dire qu’il y a une erreur lié à la couleur qui n’apparaît pas : soit le câble est mal relié, soit les LEDs de cette couleur sont hors services. Par exemple, si le bandeau s’allume en violet pâle (Rouge + bleu + blanc), ça veut dire que c’est le canal vert qui est hors service.

Bouton d'inclusion Z-Wave et voyant

Pour toutes les opérations d’ajout/suppression, etc., le module dispose d’un voyant (situé sous le bouton qui permet l’association). Ce voyant nous indique l’état du module par rapport au réseau Z-Wave :

  • Clignotement rouge/vert en alternance : le module n’est pas inclus dans un réseau Z-Wave et n’est donc pas enregistré sur un contrôleur Z-Wave
  • Vert fixe : le module est bien inclus dans un réseau Z-Wave
  • Vert clignotant (1 fois par seconde) : le module est en attente d’inclusion ou d’exclusion. Il est à l’écoute de l’ordre d’inclusion ou d’exclusion d’un contrôleur Z-Wave pour exécuter cet ordre.

S’il n’est pas inclus dans un réseau Z-Wave, le module se met automatiquement en mode inclusion pendant quelques secondes lorsqu’il est alimenté. Donc le module clignote d’abord en vert (attente inclusion/exclusion), puis, s’il n’y a aucune inclusion, il clignote en rouge/vert (pour signaler qu’il n’est pas inclus).

Pour l’opération d’inclusion en elle-même, il y a deux manières de procéder. Dans tous les cas, il faut mettre le contrôleur Z-Wave en mode inclusion. Une fois que cela est fait, au choix :

  • Alimenter le module : il se met alors en mode inclusion, et il va être détecté par le contrôleur
  • Ou si le module est déjà alimenté et clignote en rouge/vert, appuyez sur le bouton de synchronisation trois fois en moins de deux secondes.

La méthode pour exclure le module est similaire : mettre d’abord le contrôleur Z-Wave en mode exclusion puis appuyez trois fois sur le bouton de synchronisation.

Dans le cas où vous n’avez pas accès physiquement au module (par exemple si la boite d’encastrement est déjà refermée), il est possible de le mettre à distance en mode exclusion avec un paramètre (envoi de la valeur 1 au paramètre n° 240). Dans ce cas, nous envoyons d’abord le paramètre et nous mettons ensuite l’appareil en mode d’exclusion.

Le contrôleur RGBW de Qubino dans Domoticz

Après cette inclusion, deux dispositifs apparaissent sur l’interface de Domoticz pour le contrôle du module RGBW : un variateur simple, et un contrôleur de type RGBW. Ils apparaissent ainsi (nous les avons renommés avant la capture d’écran) :

Contrôleur RGBW sous Domoticz : variation et choix de couleur

À gauche, un variateur avec un potentiomètre, qui permet tout simplement de sélectionner l’intensité générale du bandeau de LED, entre 0% (éteint) et 100% allumé. Mais bien sûr, comme nous avons ici un contrôleur 4 canaux et non un simple variateur d’intensité, c’est le deuxième dispositif qui nous intéresse. Nous cliquons donc sur l’icône représentant les trois cubes rouge, vert et bleu, et cela fait apparaître l’écran suivant :

Contrôleur RGBW sous Domoticz

Ce contrôleur propose les trois zones suivantes :

  1. Choix de la teinte et de l’intensité lumineuse.
  2. Bouton on/off : allumage et extinction de la bannière de LEDs.
  3. Intensité lumineuse : potentiomètre identique à celui présent sur le côté du module, variation d’intensité de 0% à 100%.

Cet écran est assez connu en informatique et sert notamment pour le graphisme : le carré permet de choisir la luminosité (verticale) et la saturation (horizontale), tandis qu’une colonne à droite permet de sélectionner la teinte. Pour simplifier le principe, la saturation est la quantité de couleur par rapport au blanc et la luminosité est la quantité de couleur par rapport au noir.

Qubino RGBW couleurs

En l’occurrence, la teinte et la luminosité sont pilotées telles quelles : la colonne « arc-en-ciel » permet de gérer la teinte, et déplacer le curseur de haut en bas permet de gérer la luminosité (vers le bas, zone noir, pour 0%, et l’intensité augmente progressivement jusqu’en haut). Pour un bandeau de LEDs RGBW, nous pourrions nous attendre à ce que l’axe horizontal du carré (qui est normalement la saturation) permette de piloter l’intensité lumineuse du canal blanc. Ainsi, le fait d’aller de droite à gauche ferait d’abord augmenter l’intensité des LED de blanc (W), puis en continuant à la gauche, diminuer l’intensité des LED RGB en fonction de la couleur sélectionnée.

Dans les faits, ça ne fonctionne pas comme ça. Au lieu de ça, le carré est divisé en deux zones, illustrées ci-dessous :

  • une zone à droite (dégradé rouge-noir entouré en blanc) qui permet d’allumer le bandeau dans la couleur sélectionnée, et de faire varier son intensité lumineuse (rouge = intensité maximale, noir = éteint), les LED blanches sont complètements éteintes lorsque le curseur est dans cette zone.
  • une zone plus étroite à gauche (dégradé blanc-noir entouré en rouge) : cette zone éteint complètement les LED RGB et ne contrôle que l’intensité de la LED blanche.

Correspondance réelle

Il n’y a donc aucune zone où nous pouvons avoir le mélange des LEDs RGB avec les LEDs blanches pour obtenir des couleurs pastels.

En somme, l’implémentation actuelle de ce module contrôleur RGBW Qubino convient très bien pour des bandeaux RGB simples, mais ne permet pas une gestion fine d’un bandeau de LED qui dispose en plus du canal blanc. Cela pourra être amélioré à l’avenir.

Voilà quelques exemples de nuances de couleur que nous obtenons sans le blanc.

Coloris de bandeau de LEDs sans les LEDs blanches

Des valeurs brutes sous OpenZWave pour une gestion fine du contrôleur RGBW

Pour tout de même illustrer les capacités du module, nous sommes allés directement dans le moteur OpenZWave. Celui-ci permet de saisir directement des commandes à envoyer à un appareil Z-Wave, des valeurs de configuration, etc.

En l’occurrence, le champ « color » permet d’exprimer une valeur en hexadécimal.

Contrôleur RGBW sous Open Z-Wave

L’hexadécimal, ce sont des valeurs exprimées en base 16, nous n’allons pas plus expliquer ce principe, mais pour passer d’un pourcentage de luminosité à une valeur hexadécimale, il d’abord convertir le pourcentage de 0 à 100% en une valeur de 0 à 255, puis convertir cette valeur en hexadécimal.

Valeur en % Valeur décimale Hexadécimal
0% 0 00
10% 25 19
25% 64 40
30% 77 4D
40% 102 66
50% 128 80
60% 153 99
75% 191 BF
80% 204 CC
90% 230 E6
100% 255 FF

Ce qui est demandé pour le champ « color » (#RRGGBBWW) c’est une série de 4 valeurs hexadécimales : RR pour les valeurs de rouge, GG pour le vert, BB pour le bleu et WW pour le blanc.

En somme, si nous envoyons #FF000000, la valeur de rouge est à 100% et les valeurs de vert, bleu et blanc sont à 0%.

En envoyant la valeur #F712BB30 comme sur la capture d’écran ci-dessus nous envoyons 97% sur le canal rouge, 7% sur le canal vert, 73% sur le canal bleu et 20% sur le canal blanc. Le résultat obtenu est le suivant : les LEDs RGB prennent la couleur demandée (qui correspond à un rose cassis peu sombre) et les LED blanches s’allument à 20% d’intensité pour rendre la couleur plus pâle. Notez que le rendu des LEDs blanches est meilleur vu dans la réalité et avec un peu de distance : la photo ne rend pas justice à l’effet qu’on les LEDs blanches sur un bandeau RGBW pour rendre la couleur LED plus pâle.

Bandeau de LED RGBW cassis et blanc

Voici d’autres exemples de couleurs obtenues en utilisant le canal blanc :

Qubino RGBW : coloris bandeau avec le canal blanc

Les autres contrôleurs compatibles avec le contrôleur RGBW Qubino

Actuellement, le contrôleur RGBW de Qubino n’a pas le même niveau de compatibilité selon le contrôleur utilisé, notamment parce que ce n’est pas un type de module courant et que les contrôleurs domotiques ont tous une manière différente de gérer les périphériques pour lesquels ils n’ont pas de modélisation spécifique.

À minima, tous les contrôleurs peuvent piloter le module RGBW en on/off, et en variation d’intensité lumineuse (mais uniquement sur le blanc), et ils peuvent également récupérer l’état des entrées IN1 à IN4, et les afficher dans l’interface.

Seuls trois contrôleurs domotiques proposent directement le choix d’une couleur RGBW dans l’interface : Domoticz, Zipato et Homeseer 3.

Il y a cependant d’autres box domotiques qui proposent une alternative, le fait de piloter les LEDs reliés au contrôleurs selon cinq scènes préprogrammées, en envoyant une valeur dans le paramètre n° 3 du contrôleur, parmi la liste suivante :

  • 1 – Océan
  • 2 – Orage
  • 3 – Arc-en-ciel
  • 4 – Neige
  • 5 – Soleil

C’est donc une autre manière d’utiliser le module, même si le choix précis d’une couleur RGBW reste la plus plaisante.

Système État des entrées IN1 à IN4 ON/OFF depuis l’interface Luminosité depuis l’interface Couleurs RGBW depuis l’interface Mode scènes
Domoticz V3.5877 Oui Oui Oui Oui Non
Fibaro HC Lite v 4.100 Oui Oui Oui Non Oui
Vera edge v 1.7.2406 Oui Oui Oui Non Oui
zipato 1.1.38 Oui Oui Oui Oui Oui
Zwave me Oui Oui Oui Non Oui
eedomus Oui Oui Oui Non Non
homeseer 3 Oui Oui Oui Oui Oui

Conclusion :

Comme les autres modules de la marque Qubino, le contrôleur RGBW est très bien conçu. Il est simple à installer et à inclure dans un réseau Z-Wave, et propose un format exclusif (par rapport aux modules Qubino que nous connaissons jusque-là) : il est encore plus compact, ce qui lui permet d’être facilement placé dans une boite d’encastrement malgré le fait qu’il a plus d’entrées que le nombre habituel que nous trouvons sur les modules Qubino. Au niveau des fonctionnalités, il a tout ce que nous pouvons souhaiter d’un tel module, notamment la possibilité de relier un contrôleur filaire, le fonctionnement aussi bien en RGB qu’en RGBW, et les fonctions bien pratique d’inclusion automatique dès qu’il est alimenté et d’exclusion à distance avec un paramètre.

Qubino : contrôleur RGBW Z-Wave

Le seul aspect qui peut faire un peu défaut à ce contrôleur RGBW, c’est qu’il n’est pas encore pris en charge de la même manière par les différents systèmes domotiques. Et finalement, cela n’est pas dû au module lui-même, mais plus aux différents concepteurs des solutions. Et si nous ne doutons pas qu’un jour l’eedomus proposera un choix de couleur pour ce périphérique (comme c’est déjà le cas pour d’autres périphériques Z-Wave contrôleurs RGB et RGBW), il y aura malheureusement certaines solutions où la modélisation ne changera probablement pas.

Néanmoins, ce module encastrable correspond tout à fait à la qualité à laquelle Qubino nous a habitué et nous avons hâte qu’il y ait d’avantage de solutions domotiques compatibles ! Lorsqu’un contrôleur domotique a la possibilité d’allumer une salle dans n’importe quelle couleur, de nombreuses applications deviennent possibles : outre le fait d’utiliser différentes couleurs pour différentes ambiances, des couleurs peuvent servir pour des notifications, des alertes et des informations de différentes sortes.

A propos de Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Mon but en tant que membre de la Dream Team de Planète Domotique est de vous aider à mettre ces technologies à contribution pour vous faciliter la vie !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page