Retour sur le SIdO 2015, salon dédié à l’Internet des Objets

La semaine dernière, le 7 et 8 avril, se tenait à Lyon le Showroom professionnel de l’Internet des Objets. Un showroom agrémenté de conférences, principalement destiné aux professionnels, et qui comme son nom l’indique était dédié à l’Internet Des Objets, la nouvelle évolution d’Internet (le Web 2.0 étant celui du Web Social, le Web 3.0 est celui qui s’invite dans tous les objets du quotidien, pour, espérons-le, nous faciliter la vie).

SIDO 2015

C’est donc tout naturellement un salon qui a un lien fort avec la domotique et dont le contenu nous a intéressé. Le salon faisait la part belle à la French Tech, ces entreprises françaises innovantes dans le secteur de la technologie, comme nous allons le voir dans ces quelques exemples.

Vous le verrez, il y avait dans ce salon des objets pensés principalement pour les entreprises, mais il y en avait également d’autres qui ont comme vocation d’être vendus au grand public ou du moins adaptées à des usages plus domestiques.

GreenStick mesure l’énergie consommée directement sur les disjoncteurs du tableau électrique

La mesure de consommation électrique est une thématique courante en domotique. Il existe une multitude de dispositifs : les modems téléinformation compatibles avec PC ou box domotique et d’une grande précision, les pinces ampéremétriques interconnectées et consultables directement sur un afficheur ou tableau de bord web, les compteurs basées sur des impulsions ou la lecture optique de la consommation directement au compteur…

GreenStick Concept 1

La société GreenPriz a innové sur ce point en proposant un appareil d’un nouveau genre. GreenStick est un petit capteur de 18 mm de large extrêment simple à installer : il se colle tout simplement sur un disjoncteur dans le tableau électrique et peut ainsi mesurer l’énergie consommée au niveau de ce disjoncteur. Pas de vissage ou de branchement à effectuer. Il est ensuite facile de chaîner plusieurs capteurs. Ils sont connectables directement entre eux, par le biais de GreenSticks sans capteurs ou même par des câbles en cas d’espace entre deux compteurs. Le capteur en bout de chaîne est branché sur un boitier relié à Internet.

GreenStick Concept 2

La mesure est réalisée de la même manière que pour des pinces ampéremétriques, par captation du champ électromagnétique géré par la circulation d’électricité. Les données sont ensuite envoyées de manière sécurisée sur les serveurs de GreenPriz et vous permettre de suivre à tout instant votre consommation en temps réel, et en ayant un détail capteur par capteur.

GreenStick Visualisation

La solution est pour l’instant orientée pour les professionnels mais il n’est pas exclu qu’une solution adaptée aux particuliers voit le jour.

À titre indicatif, le prix unitaire par capteur avoisine 20€ (estimation dans le cadre d’une installation mise en place par un professionnel, et donc avec une quantité importante de capteurs). GreenStick est prévu pour les alentours du mois d’octobre et un système de pré-commande sera mis en place pour financer la mise en production. Nous n’hésiterons pas à vous tenir informés de l’avancement de ce projet.

GreenPriz est une société française implantée dans les Alpes Maritimes, et oriente son activité sur l’éconologie, mot-valise indiquant le double objectif de leurs solutions :  faire des économies et préserver l’écologie !

Lima, pour partager un disque dur avec tous les appareils de votre réseau local

Lima n’est pas directement un élément domotique à proprement parler, mais c’est un outil qui peut grandement faciliter la vie quotidienne donc il serait dommage de faire l’impasse dessus !

Il s’agit d’un appareil qui se connecte sur votre routeur ADSL et sur un disque dur externe en USB, et vous permet d’utiliser ce disque dur avec tous les appareils de votre réseau (PC fixe et portable, tablettes, smartphones…) comme si le disque dur était présent sur tous les appareils en même temps. C’est un peu le principe du NAS (serveur de stockage en réseau), mais simplifié au maximum pour le grand public. De nombreuses fonctions sont incluses permettant un fonctionnement avec une large gamme d’appareils (PC, Mac mais également Chromecast), l’utilisation de plusieurs disques durs reliés à un hub USB, une sauvegarde automatique…

Concept Lima

Pour sa solution bien pensée, la startup parisienne Lima a déjà récolté plus d’un million de dollars dans une campagne de financement participatif kickstarter en 2013, et a levé près de 2 millions d’€ auprès de Partech Ventures l’an dernier.

Lima est actuellement disponible en précommande, en 7 coloris différents. La livraison pour une précommande aujourd’hui est estimée pour l’été 2015.

Lima : 7 coloris

Bubbles : ne vous retrouvez plus jamais à court de batterie

Bubbles surfe sur la tendances actuelle des services urbains géolocalisés (comme les autolib). L’idée est simple, proposer une station de recharge pour appareil mobile dans un établissement de type bar, restaurant, café, boutique… Avec l’app Bubbles, vous pourrez localiser les boutiques qui dispose d’une station de recharge libre. En contrepartie de la recharge, cela vous fait accéder à l’établissement et celui-ci peut même vous proposer des coupons de réduction, des offres sur mesure…

Bref, une idée qui peut à la fois dépanner les utilisateurs, et amener de la clientèle pour les commerces locaux. Si vous avez un commerce dans une grande ville, vous pouvez directement les contacter sur le site de Bubbles.

Bubbles station de charge

Smockeo, détecteur de fumée sur le réseau dédié SigFox

La société alsacienne Cobject a profité du salon pour présenter le Smockeo.

Smockeo est un détecteur de fumée autonome et connecté. Autonome parce que comme tout détecteur de fumée il peut déclencher une alarme sonore dès qu’il repère les signes d’un incendie, et connecté car il peut vous transmettre les informations et diverses alertes. Une de ses principales innovations est qu’il n’utilise pas de communication radio locale comme le Wi-Fi, le Bluetooth et le Z-Wave, mais qu’il est relié à un réseau télécom, différent du réseau GSM classique : il s’agit du réseau SigFox.

Sigfox est un réseau de télécommunciations bas débit (UNB pour Ultra Narrow Band), entièrement dédié aux communications à basse-fréquence et basse consommation d’énergie. C’est donc un réseau qui est particulièrement adaptés aux objets connectés et à l’internet des objets (certaines conférences présentaient d’ailleurs la solution). Une grande partie du territoire français semble actuellement couverte par ce réseau (sur le site de Smockeo, vous pouvez rentrer votre adresse pour voir si votre habitation est couverte en SigFox). Pas besoin de carte SIM ou de configuration réseau. Bref, si la solution tient ses promesses, c’est une petite révolution en terme de communication !

Détecteur Smockeo

Le produit se veut simple et prêt à l’emploi : il suffit d’installer le détecteur Smockeo et d’entrer une clé d’activation sur le site web (sur ordinateur ou appareil mobile) afin d’être prévenu en cas de problème ou autre motif d’alerte.

Il existe une application mobile qui propose les mêmes fonctionnalités que la version web.

Le détecteur est prévu pour remonter plusieurs types d’évènements et informations :

  • État de la batterie (et le moment où il faut la changer)
  • Absence de la pile ou pile retirée
  • Décrochage du détecteur de son support
  • Détection de fumée
  • Alerte lorsque la fumée est évacuée
  • Appui sur le bouton test
  • Statut de l’appairage entre plusieurs Smockeo
  • Température interne de fonctionnement du Smockeo

App Smockeo

En complément, le détecteur passe les tests en laboratoire dans le but d’obtenir les normes nécessaires pour pouvoir être vendu en France et sera disponible prochainement. Ainsi, il pourra faire partie des détecteurs compatible avec la loi sur les DAAF entrée en vigueur en mars 2015, et comme en plus le détecteur peut stocker les données sur un serveur distant, il sera possible lors d’un éventuel sinistre de prouver auprès de l’assureur que le détecteur était en marche et fonctionnel.

Encore une preuve que l’innovation est toujours possible dans le cas des objets communicants, même pour l’objet de type détecteur de fumée dont il existe déjà de nombreuses variantes. Cela donne également une idée de tous les avantages que pourrait apporter le réseau SigFox à la domotique et aux objets connectés !

Weenect Kids et Weenect Pets : la balise GPS pour enfants se décline en version animaux

Weenect était présent également sur le salon. Weenect propose des balises GPS permettant de garder un œil sur ses enfants quand ils partent en vadrouille, rentrent tout seuls de l’école, etc. Le but : responsabiliser les enfants tout en ayant la sécurité de savoir où ils sont.

« Ma p’tite balise« , nom commercial de la Weenect Kids, c’est une balise GPS compacte de 6 cm et 55 g, qui permet de savoir où est l’enfant. De son côté il peut appuyer sur le gros bouton rouge de la balise GPS pour contacter ses parents en cas de problème.

Weenect Kids : Ma P'tite Balise

Au dernier CES 2015, Weenect a présenté Weenect Pets, déclinaison de la Weenect Kids adaptée aux animaux de compagnie. Le SIdO était l’occasion de parler à nouveau de ce collier GPS au moment où sa commercialisation est officiellement lancée.

Le modèle actuel de Weenect Pets est dédié aux chiens, et comme le Weenect Kids, il a 4 jours d’autonomie et son application mobile dédiée.

Weenect Pets

Le Weenect Pets permet à tout moment de localiser son chien, sur une carte, via une boussole et en réalité augmentée. Vous aurez aussi accès à l’historique des ballades précédentes.

Weenect Pets boussole et RA

Une déclinaison est prévue prochainement pour les chats, avec un harnais pour fixer la balise, mieux adaptée au mouvement de ce type d’animal.

À noter qu’un abonnement est nécessaire en plus de l’achat pour pouvoir utiliser ces différents services.

GreenMe : l’enregistreur de données multicanaux pour améliorer les conditions de travail

ACA-O, une entreprise française située dans les Landes, est une entreprise d’ingénierie logicielle dont le but est de développer des solutions pour l’humain dans l’entreprise.

La société présentait sur le stand EDF le GreenMe, un cube connecté qui tient dans la main et qui est muni de nombreux capteurs. Il mesure 10 paramètres en permanence, parmi lesquels température, qualité de l’air, humidité, éclairage, bruit ambiant…

Le but est de déterminer la qualité de l’environnement dans un espace de travail, et d’indiquer les informations recueillies pour prendre les éventuelles mesures nécessaires pour améliorer le confort des employés.

La solution ne s’arrête pas qu’au hardware puisqu’elle dispose d’une partie applicative avec un système de notation où les collaborateur peuvent faire part de leur ressenti. C’est sur toutes ses données que peuvent se baser le management et les métiers du bâtiments pour corriger les éventuels problèmes et améliorer les performances des personnes.

La solution GreenMe était présente sur le stand d’EDF car elle a reçu le prix « Data et Usage » du concours Energie Intelligente EDF 2014.

Cube connecté GreenMe

 

Vous l’aurez compris, la principale destination de cet appareil est donc pour le milieu professionnel. Les objectifs : gain de productivité, de créativité, et réduction de l’absentéïsme. Ici, l’accent est mis sur la recherche l’efficacité énergétique, tout en mettant l’humain au coeur même de la démarche. À côté de cela, le cube est conçu de manière écologique (le terme « green » est donc à la fois significatif pour la conception de l’appareil et l’objectif qu’il cherche à atteindre).

La commercialisation du produit (qui sera donc principalement destiné aux entreprises) est prévue dans les mois à venir, mais son prix n’est pas encore connu.

Nous espérons que ce tour d’horizon du SIdO vous aura intéressé, il est toujours agréable de voir que la French Tech ne manque pas d’idées innovantes et que le monde des objets connectés reste un terrain propice à l’innovation !

A propos Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

A voir aussi

Legrand achète Netatmo

Legrand rachète la totalité de l’entreprise française Netatmo

Vous aurez vu l’information principale dans le titre, Legrand rachète Netatmo ! Mais il est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *