ARCHOS Smart Home : la domotique tout-en-un avec une tablette tactile et des modules miniatures

Ceux qui suivent un peu le monde du high tech ont connu Archos sur les balladeurs multimédia, puis sur les tablettes tactiles. La société française de produits électronique s’attaque désormais à la domotique, à sa façon !

Ainsi, c’est tout une gamme d’objets connectés Archos qui a vu le jour. Il y a notamment la gamme de produits fonctionnant avec l’appli Archos Connected Self, qui ont tous comme vocation de suivre votre santé et de vous permettre une visualisation pratique et rapide des informations utiles via votre smartphone. Les trois produits sont présents dans notre boutique :

Balance connectée
Archos Connected ScaleArchos Connected Scale

Voir sur la boutique

Bracelet sportif connecté
Archos Activity TrackerArchos Connected Activity Tracker
Capteur de tension arterielle
Archos Blood Pressure MonitoArchos Connected Blood Pressure Monitor

Voir sur la boutique

 

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au pack Archos SmartHome, un pack proposé par Archos dans un positionnement de mise en place de domotique plutôt « fun » et « ludique ». Ce pack contient une tablette Archos (tablette sur alimentation secteur, sans batterie) qui vous servira de contrôleur général, d’abord pour réaliser l’installation, puis pour suivre et utiliser les différents autres éléments contenus dans le pack.

Les éléments en question, inclus dans le pack, sont au nombre de 6. Ils sont ultracompacts, alimentés sur pile et communiquent avec la tablette principale par Bluetooth. Ce sont les éléments suivants :

  • 2 Mini-Cam, caméras grand angle
  • 2 Weather Tag, capteurs de température et d’humidité
  • 2 Movement tag, détecteurs d’ouverture avec accéléromètre, ce qui permet donc de tester l’ouverture de porte ou de fenêtre mais également de tiroirs par exemple.

Premier contact avec la tablette de l’Archos Smart Home

Nous nous trouvons face à une boite à la présentation attrayante et nous promettant de garder un lien avec la maison grâce à la tablette et aux 6 objets connectés inclus. Tout en ouvrant la boite, nous constatons que côté packaging, Archos a mis les petits plats dans les grands : tout est présent et habilement présenté. La tablette sait donner une très bonne première impression !

Unboxing de l'Archos Smart Home

Et voici, mis à plat tout ce qu’on retrouve dans la boite de ce pack : la tablette, les modules, un guide de démarrage, un câble USB  et l’alimentation. Le câble USB permet à la fois l’alimentation de la tablette et l’échange de données (en branchant la tablette comme support de masse USB).

Archos Smart Home : contenu du pack

La pièce de 2€ n’est évidemment pas incluse dans le pack, c’est pour vous donner une idée de l’échelle des modules 😉

Un pack très complet et très vite près à l’emploi : il suffit de relier la tablette au secteur pour la mettre en fonctionnement. De même, pour les différents modules, il suffit de les ouvrir, d’enlever le cache de la pile, et de les refermer pour les mettre en service (il faudra ensuite juste faire une courte d’étape de synchronisation avec la tablette comme nous le verrons).

Examinons de plus près cette tablette. Elle a pour but d’être posée à la verticale, légèrement inclinée. Comme vous le voyez, l’arrière de la tablette est prévu pour qu’elle soit posée et qu’elle tienne debout. Mais en contrepartie, l’accrocher au mur n’est pas envisageable – à moins de faire un trou rectangulaire aux dimensions de la tablette…

Archos Smart Home - arrière

À l’arrière de la tablette, en bas, nous trouvons : un port micro-SD, un port pour l’alimentation, un port pour le câble USB et un port jack permettant de brancher des écouteurs ou des enceintes externes (les enceintes intégrées à la tablettes sont cependant tout à fait correctes).

Les différents éléments quant à eux sont vraiment très compacts comme l’illustre cette photo :

Éléments connectés de l'Archos Smart Home

La Mini-Cam, caméra grand angle, est composée de deux parties : un socle et une sphère, qui sont solidarisées par un système d’aimant, ce qui permet de tourner la caméra dans le sens que vous le souhaitez. L’aimant du socle est assez puissant pour que une fois fixé sur un mur par exemple, la partie « sphère » avec la caméra puisse être attachée et tenir correctement. La caméra s’intègre ensuite très discrètement sur un coin de table par exemple.

Archos Smart Cam

L’adhésif sur le socle permet d’obtenir une bonne fixation, et n’entrave pas la maintenance de la caméra, puisqu’on peut détacher la sphère de la caméra du socle et changer la pile ainsi (les deux parties de la sphère se dévissent pour permettre la mise en place de la pile).

Pour le Weather Tag (sonde de température et humidité) comme pour le Movement Tag (capteur d’ouverture avec accéléromètre), l’entretien est également simple : il suffit d’enlever la partie en caoutchouc qui entoure ces mini-modules et les deux parties se détachent d’elles-même, donnant l’accès à la pile. Ci-dessous, l’exemple avec le Weather Tag :

Archos Smart Home - Weather Tag

Bien sûr, au dos de chacun des modules, nous disposons d’une surface adhésive qui permet de les fixer simplement à l’emplacement voulu. Ci-dessous, l’exemple du Movement Tag (qui est accompagné d’un aimant permettant la détection d’ouverture).

ARCHSMART_Movtag_porte

Une première conclusion sur les modules : ils sont concrètement très bien pensés au niveau du design. Simples à mettre en service, très discret, et installation possible sans perçage ni vissage… De ce point de vue, c’est une réussite.

Passons maintenant au cœur du sujet et essayons un démarrage de la tablette, afin de voir comment tout ce petit monde interargit ensemble !

Première mise en route de l’Archos Smart Home et ajout des éléments

Archos a vraiment voulu un produit simple et rapide à utiliser « out of the box », comme le sont les appareils mobiles modernes. Ainsi, il suffit de brancher la tablette au secteur pour voir l’écran principal s’afficher.

Là, la tablette nous pose quelques questions pour la mise en fonctionnement : langue de l’interface, choix du réseau Wi-Fi local, lien avec le compte Google… Et en moins de cinq minutes, nous voici sur l’écran principal, avec le système prêt à être mis en marche. Le système va également proposer l’installation d’un pack d’applications Android courantes (telles que les application Google Play, YouTube…).

Archos Smart Home - Démarrage Android

Nous nous retrouvons avec un système Android classique (version 2.4), avec les différentes fonctionnalités que ce système permet.

Démarrons l’appli Archos Home qui va nous permettre la mise en place des éléments et leur exploitation.

Au démarrage du logiciel, celui-ci nous propose d’ajouter les différentes pièces. Vous pouvez taper le nom au clavier mais vous pouvez même le dicter, grâce à la reconnaissance vocale de Google, simplement en cliquant sur l’icone du micro sur le clavier (pour l’avoir essayé, le micro donne un son assez net pour que le mot indiqué soit correctement saisi – du moment que ce n’est pas un mot trop exotique).

Archos Smart Home - Ajout Peripheriques

 

L’étape suivante, l’ajout des éléments dans la tablette est également très simple. Toutes les instructions nécessaires s’affichent à l’écran, mais pour les trois types de modules inclus dans le pack, c’est aussi simple que ça :

  • Appuyer sur le module à ajouter dans la liste
  • Laisser appuyé le bouton d’association du module pendant 5 secondes, jusqu’à ce que le voyant rouge du module se mettre à clignoter
  • Cliquer sur le bouton permettant d’initier l’association du côté de la tablette.
  • Si tout s’est bien passé la tablette indique que le module a bien été trouvé et propose de lui assigner un nom et la pièce où il se trouve.

Archos Smart Home - Tutorial d'ajout

La tablette vous propose directement d’ajouter chacun des modules l’un après l’autre (bien sûr vous pourrez aussi les ajouter plus tard), et une fois cette étape effectuée, vous avez accès à la vue d’ensemble de vos modules.

Une autre fonction très agréable en terme d’expérience utilisateur, c’est que pour les modules ayant des spécificités (comme la caméra, ou le détecteur d’ouverture qui a deux modes de fonctionnement), la tablette affiche un message pédagogique explicant ce fonctionnement. C’est une fonctionnalité que j’espère voir globalisée à l’avenir dans les sytèmes ayant une portée grand public !

Archos Smart Home - Info sur les modules

Notons également qu’il y a une vérification immédiate de la version du firmware, et la tablette nous propose de mettre à jour le firmware des modules si une version plus récente existe :

Archos Smart Home : mise à jour automatique des modules

Nous voici avec notre tablette et nos modules opérationnels, là aussi, cette étape s’est faite sans aucune difficulté. Voyons maintenant ce que l’ensemble du système peut nous apporter !

L’utilisation du Smart Home, qu’est-ce que ça donne ?

Maintenant que tout est configuré dans la tablette, accédons à notre écran « Pièces », le tableau de bord des différents éléments ajoutés à l’installation.

Archos Smart Home - Vue d'ensemble

Là, nous disposons du retour d’information de chaque type d’élément sous forme d’un module rectangulaire. Les éléments sont classés par pièce, avec la possibilité de les réorganiser par simples glisser/déposer – ainsi j’ai fait glisser le module caméra de la pièce « Cuisine » vers la pièce « Salon » pour tout rassembler sur un seul écran.

Il y a d’ailleurs deux périphériques présents par défaut sans aucune manoeuvre à faire : les sondes de température et d’hygrométrie de la tablette et la caméra frontale de celle-ci. Ces éléments peuvent être gérés de la même manière que les autres : classés dans des pièces du tableau de bord, utilisés dans les scénarios (que nous allons voir), interrogés à distance… Donc, à l’endroit où est la tablette ,vous avez déjà une sonde de température et d’humidité locale, ainsi qu’une caméra (qui peut être très pertinente selon l’emplacement de la tablette).

Nous trouvons aussi un écran listant les périphériques de façon classique. Ici nous pouvons vérifier les périphériques ajoutés, l’état de leur batterie, le fait que la connexion Bluetooth est bien en fonctionnement. Un tri est possible par type d’usage (détection, climat…) ou par pièce.

Archos Smart Home : liste de périphériques

Il y a également une rubrique historique indiquant toutes les informations échangées avec les modules. Là aussi également, il est possible de filtrer les inforamtions selon différents critères. Par défaut, les remontées d’informations de température et d’hygrométrie sont désactivés pour encombrer le moins possible l’historique. Mais vous pouvez faire de cette vue ce que vous voulez.

Archos Smart Home Historique

Il y a également un bouton avec des engrenages qui correspond à la page de création des automatisations. Nous allons y revenir.

Un petit point sur le fonctionnement des objets connectés : ils font bien leur travail et communiquent régulièrement les infos à la tablette. Si l’un est trop éloigné, non alimenté, etc., la tablette le prend en compte et affiche une notification.

Le fonctionnement de la caméra est un peu déroutant, car il y a un certain délai entre l’appui du bouton sur une prise de vue et la prise de vue effective en question, puis le temps que l’image soit envoyée de la caméra et de la tablette. Vous pourrez être un peu surpris si vous êtes habituées aux caméras en direct (de style « caméra IP). Notez justement que ce n’est pas une caméra en temps réel, il faut déclencher les prises de vues (étant donné la taille compact de la caméra et le fait qu’elle soit sur pile, l’autonomie serait extrêmement réduite si des images étaient transmises en continu).

Voici deux images prises par la caméra pour vous donner un aperçu fidèle, non redimensionnées et non retouchées (cliquez pour voir en taille réelle).

La résolution de 640×480 et la qualité sont correctes pour le but recherché par la tablette, juste avoir une indication de ce que se passe  en face de la caméra à un instant T.

Venons-en enfin à l’interface d’automatisation, la rubrique « programmes » proposée par la tablette. Sans surprise, elle est aussi très simple d’accès, et nous obtenons rapidement le résultat escompté.

Archos Smart Home - réalisation d'un programme

Il suffit de spécifier un ou plusieurs déclencheurs, une ou plusieurs actions correspondantes, et éventuellement des conditions de calendrier pour que le scénario s’active. Ci-dessus, un exemple où nous voulons prendre une photo quand les membres de la famille rentrent à la maison, après l’école ou le travail.

Les déclencheurs peuvent être un évènement détecté sur un élément extérieur (type de mouvement, température), ou un élément détecté comme étant déconnecté, un évènement temporel comme une heure précise, le lever ou coucher du soleil…

Les actions peuvent être une notification par e-mail ou sur l’application, la prise d’une photo ou d’une vidéo, le déclenchement d’un autre programme ou le démarrage d’une tâche via tasker.

Quand au calendrier, il permet de définir une heure fixe ou une plage horaire à la minute près (les conditions de calendrier peuvent être complètement enlevées).

Tous les programmes réalisés sont trouvables ensuite sur l’écran « Programmes » où il est possible de les activer ou désactiver individuellement. Le bloc d’un programme résume son contenu, ce qui le rend accessible d’un coup d’œil.

Archos Smart Home - liste des programmes

Une dernière note : Archos prévoit d’ajouter d’autres éléments compatibles Archos Smart Home à sa gamme. Les éléments sont les suivants :

  • Archos Siren Tag : une sirène compacte
  • Archos Smart Plug : une prise gigogne pilotable à distance (pour piloter un appareil en on/off) avec mesure de la consommation
  • Archos Motion Ball : un détecteur de mouvement sphérique
  • Archos Smart Cam : une caméra plus élaborée que la Mini-cam : elle propose une résolution HD 720p, un détecteur de mouvement (jour et nuit jusqu’à 10m) et peut être utilisée en extérieur (cloche de protection antivol et étanche)

Archos Smart home - futurs éléments sans fil de la gamme

La tablette Archos dispose d’une autre fonctionnalité (non testée au cours de nos essais sur la tablette) : la compatibilité avec des modules 433MHz. Typiquement, des produits utilisant le protocole radio Chacon peuvent être pilotés depuis cette tablette.

Enfin, notons qu’il est possible de se connecter au système avec d’autres appareils mobiles sous Android et iOs (iPhone, iPad) via l’application officielle et en gérant les autorisation sur la tablette principale (malheureusement, pas de support de Windows Phone à ce jour). Il est cependant indispensable que la tablette Archos du système soit sous tension pour gérer l’ensemble du système.

Conclusion : cet ensemble peut-il vous convenir ?

Comme dit en préambule, Archos a voulu faire une gamme de produit axée sur la simplicité et le confort d’utilisation. Il est vrai que l’aspect « fun » est très présent, nous ajoutons les module facilement et nous les contrôlons ensuite de façon presque ludique. Les différents éléments font bien le travail, peut-être un regret pour les quelques limites de la caméra, mais dans l’ensemble, le contrat est tenu : nous avons un système qui peut être mis en place de façon très simple et sans avoir d’installation compliquée à faire, au point de vue bricolage (pas de vissage ni de perçage) ou du paramétrage des éléments.

Il faut aussi prendre en compte que les modules sont sur piles. Cependant, Archos annonce entre 1 et 2 ans d’autonomie pour chacun des modules avant le changement de pile, ce qui est assez prometteur. Une autre caractéristique du système : le Bluetooth est un protocole radio à portée limitée. Là encore, nous n’avons pas rencontré de soucis particuliers mais dans le cas d’une séparation de plusieurs étages, il est possible que la communication ne soit aps aussi probante.

C’est donc un système qui répond à un cas bien spécifique : ceux qui n’ont actuellement pas de domotique et qui cherchent à ajouter quelques systèmes dans leur maison pour le tout-venant, le système le plus simple possible. En raison des limites exposées ci-dessus, nous déconseillerons ce pack pour de la sécurité, mais en revanche il fera bien l’affaire pour des situations quotidiennes. Pour reprendre celles proposées en exemple sur la boite : savoir quand les enfants rentrent de l’école avec une image prise à la caméra et un e-mail, être informé qu’il faut dégivrer la voiture en fonction de la température extérieure.

Coup de chapeau cependant sur deux points où le pack excelle. D’une part, la simplicité d’installation et d’utilisation des modules. Ils sont très bien conçus de ce point de vue et peuvent être synchronisés à la tablette sans peine. Et d’autre part, le soin apporté à la simplicité et à l’ergonomie de l’appli présente sur la tablette. L’appli est très claire, très réactive, et donne la bonne quantité d’informations au bon moment. Bref, un modèle en terme d’expérience utilisateur, qui fait partie des gros points forts de cette tablette.

Donc au final, est-elle pour vous ? Si vous avez déjà votre système de domotique, que vous voulez mélanger différents protocoles radio et filaires, ou que vous avez de forts besoins en sécurité, elle ne fera sans doute pas l’affaire. Mais pour une installation légère où les besoins en domotiques sont simples et où l’utilisateur est en quête de simplicité dans l’installation et l’utilisation, nous sommes là devant un bon compromis !

Archos Smart Home Vue générale

A propos Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

A voir aussi

Box Ubiwizz

Découverte de la Wizzbox, une box domotique EnOcean au format DIN

Wizzbox d’ubiwizz est une box domotique qui permet de gérer de nombreux protocoles (EnOcean, Z-Wave, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *