Dernières nouvelles

Comment domotiser la charge d’un va-et-vient ou d’un télérupteur

Fréquemment, les besoins de domotisation sont dans des installations existantes. Quand il y a tout un système d’interrupteurs déjà en place, la contrainte est de réussir à ajouter une commande radio tout en conservant toutes les commandes locales. Ce qui est d’une simplicité enfantine quand il y a un seul interrupteur peut vite se révéler compliqué dès lors qu’on commence à avoir une installation un peu plus élaborée.

D’où la nécessité de vous proposer ce guide, qui passe en revue différentes installations en proposant des façons concrètes de les domotiser.

Pour ce guide, nous allons utiliser comme base les modules Fibaro, FGS-211 et FGD-211 : parce que ce sont des modules courants, compatibles avec toutes les box domotiques que nous proposons, et qu’ils ont différents modes de fonctionnement, qui conviennent à ce que nous recherchons. La plupart des exemples seront adaptables avec d’autres modules radio actionneurs avec une entrée interrupteur, cependant vérifiez bien que l’actionneur que vous utilisez dispose des fonctions suffisantes (notamment l’utilisation en impulsion).

Les bases de l’installation

Revoyons les bases. Le principe recherché par cet installation est :

  • Conserver tous les modes de contrôle locaux, qu’il s’agisse d’un interrupteur, un bouton poussoir, etc.
  • Ajouter la possibilité de commander la charge à distance via une télécommande, une box domotique.
  • Ajouter le retour d’état, donc savoir à tout moment dans la box domotique si notre charge est allumée ou éteinte.

Donc pour concilier ces 3 besoins, il est important que le module domotique soit situé juste avant la charge, et que l’interrupteur soit relié au module domotique. En effet, si l’interrupteur est entre le module radio et la charge, les deux peuvent être en contradiction, par exemple, le module indique que la lampe est allumée alors qu’elle a été éteinte par l’interrupteur situé derrière.

 

Dans le cas d’un interrupteur seul, le branchement sur un FGS est tout simple, c’est celui indiqué dans la notice : l’interrupteur part du fil de phase et est directement relié à l’entrée S1 du module.
Branchement base FGS

Pour le FGD, en revanche, l’interrupteur est relié au module et non aux phases extérieures (pour pouvoir permettre à l’interrupteur de recevoir ). Ce module peut également être branché sans le neutre, autrement dit « en parasite » : le neutre de la lampe est relié au neutre du module.

Branchement base FGD

Cependant, l’interrupteur relié au FGD peut également être branché à la phase et à une des entrées S1 / S2, sans utiliser Sx. On a alors un branchement analogue à celui du FGS :

branchement du FGD specifique

 

Notons aussi l’importance du paramètre Z-Wave n°14 de ces modules. Il définit le type d’interrupteur branché :

Parametre n°14 :
0 – bouton poussoir (mono-stable).
1 – bouton à deux positions (bi-stable).

Par défaut, ce paramètre 14 est fixé à la valeur 1, mode pour les interrupteurs à deux positions. Ci-dessous, sauf mention du contraire, nous conservons ce paramètre à 1.

Installation avec un va-et-vient à 2 interrupteurs

Petit point d’électricité sur la disposition d’un va-et-vient : ce sont deux interrupteurs qui, quelle que soit leur position, inversent l’état de la lampe (allumée/éteinte).

Va et vient normal

L’installation d’un module domotique avec un va-et-vient est simple, car le fonctionnement va-et-vient correspondent à un interrupteur normal : donc en reliant les bornes des va-et-vient là où nous relions d’habitude un interrupteur sur le module, nous pouvons garder les deux interrupteurs en contrôle, tout en ajoutant le contrôle Z-Wave.

FGS va-et-vient

Il en va de même pour un branchement sur un FGD :

FGD va-et-vient

Il y a une autre façon de faire pour le FGD, qui consiste à utiliser les deux entrées S1 et S2 du module. Chaque interrupteur est donc relié à sa propre entrée, et  nous n’avons plus de système de va-et-vient à proprement parler.

FGD - 2 interrupteurs

Attention, dans ce cas de figure il faut modifier un paramètre Z-Wave : le paramètre 17 du FGD qui permet de spécifier que les deux interrupteurs peuvent agir sur la phase en sortie du module.

Passons maintenant aux cas un peu plus compliqué où nous avons plus de deux interrupteurs. Là où c’est compliqué, c’est qu’il y a plusieurs façons de brancher trois interrupteurs au niveau électrique :

  • soit nous sommes dans le cas d’un triple va-et-vient, c’est à dire un va-et-vient classique, avec un interrupteur supplémentaire au milieu. Vous le repèrerez par la présence de 3 interrupteurs à bascule, ayant une position on et off.
  • soit nous avons un télérupteur relié à la lampe, et 3 ou plus interrupteurs capable d’actionner ce télérupteur. Il s’agit de boutons poussoirs, des boutons à une seule position (en d’autres termes, quand vous relache le bouton, il revient à sa position initiale).

Trois interrupteurs en va-et-vient

Voyons la situation où il est possible d’allumer ou éteindre une lampe à partir de 3 interrupteurs différents. C’est une configuration qui est parfois appelée « triple va-et-vient », mais c’est un abus de langage : concrètement, il n’y a en fait que 2 va-et-vient avec au milieu un interrupteur spécial appelé permutateur.

Va et vient avec permutateur

L’installation avec un FGS : la phase doit être divisée en 2 : une partie qui entre directement dans les ports L et I du module, et une autre partie qui va dans la série de va-et-vient.

Le fil sortant de la série de va-et-vient va directement être relié à l’entée S1 du module. En bref, l’ensemble des va-et-vient fonctionne comme un seul gros interrupteur relié au port interrupteur du module FGS.

Donc les mêmes solutions que ci-dessus se présentent, hormis la solution où nous utilisons les entrées S1 et S2 pour le FGD (il est possible d’utiliser les deux entrées, mais différemment).

Il faut simplement « récupérer » l’entrée (fil rouge sur le schéma ci-dessus) et la sortie (fil orange) du montage d’interrupteurs, et les relier au module ainsi :

  • FGS : Fil orange sur la borne S1 du module, fil rouge sur la phase électrique
  • FGD : comme le FGS, ou fil rouge sur la borne S1 du module, fil orange sur la borne Sx.

Branchement FGS et permutateur va et vient

En revanche, pour le FGD, il est également possible de mettre deux interrupteurs va-et-vient en S1 et un seul en S2, ou même de mettre un système de va-et-vient en S1 et un autre système de va-et-vient sur S2 (un total de 4 interrupteurs reliés au module, à raison de 2 interrupteurs en va-et-vient par entrée). Dans ce cas là, il faudra modifier le paramètre 17

Utilisation en télérupteur / avec des boutons poussoir

Comme nous l’indiquions plus haut, vous êtes dans les cas de boutons poussoir lorsque les interrupteurs n’ont qu’une seule position. Il est possible d’avoir un, deux, trois poussoirs, ou bien plus.

Le télérupteur est lui-même relié à tous les boutons poussoir ainsi qu’à la charge.

Voici un télérupteur unipolaire avec trois boutons poussoirs :

Telerupteur

Votre télérupteur existant va pouvoir prendre des vacances, car les modules FGS et FGD sont eux-même capable d’assumer le rôle d’un télérupteur. Il faut cependant prêter attention à deux choses :

  • Les poussoirs doivent tous être branchés en parallèle les uns des autres (ça sera le cas si vous partez d’une installation existante, mais en cas de nouvelle installation ou de modification, il faut prendre garde à cela) – le principe est que chaque télérupteur doit pouvoir tout seul  ;
  • Il faut régler le module Z-Wave pour lui indiquer qu’on a relié un poussoir.

Pour le branchement, ce que nous obtiendrons correspond au schéma suivant avec un FGS :

Branchement FGS et télérupteur

Au niveau du paramétrage du module, nous allons modifier le paramètre n°14 indiqué ci-dessus, pour lui donner une valeur de 0 (interrupteur monostable). Et voilà, nous avons nos trois poussoirs qui peuvent tous actionner le FGS, et celui-ci qui allumera ou éteindra la lampe à chaque appui (et également selon les ordres Z-Wave).

Un FGD peut être branché à l’identique ou en reliant les poussoirs  uniquement à S1 et Sx sur le module – les deux solutions fonctionnent.

Pour aller plus loin…

Nous avons vu ici des cas de domotisation où nous nous contentons de domotiser la charge, c’est à dire conserver tels quels l’ensemble des interrupteurs existants tout en permettant à la charge d’avoir un retour d’état dans une box domotique et d’être actionnée à distance par des scénarios domotiques. Mais ce genre de mis en place permet également d’ajouter des interrupteurs supplémentaires sans avoir à tirer d’avantage de câbles : il suffit d’utiliser des interrupteur Z-Wave compatibles et de les associer au module commutateur. Dès lors, il est possible de poser les modules Z-Wave en question où l’on veut, et ils fonctionneront tout aussi bien que les interrupteurs reliés au module en filaire.

On n’a donc que peu de limites à ce qu’il est possible de faire, le tout est de bien comprendre comment est le circuit de départ et ensuite de bien configurer le module pour l’usage qui lui est demandé.

De même, tout ceci est applicable à d’autres modules domotique dotés d’un contact pour relier des interrupteurs – à condition de vérifier si l’interrupteur à lier doit être bistable, monostable, ou que ceci est configurable.

A propos de Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

31 commentaires

  1. Merci pour cet article qui pose les choses.
    J’ai une question : Est-il possible avec un télérupteur et un FGD de dimmer la lampe ? Depuis la box et depuis les inters poussoirs ?
    Merci d’avance.

  2. Merci pour cet article!

    il est vrai que l’installation d’un module Fibaro est toujours sujet a réflexion pour ce qui est du câblage, je me souviens encore quand j’ai câblé mes modules, ici toutes les combinaisons sont référencées, je garde cet article sous le coude pour mes prochains câblages, ca évitera les petit schémas et moments de réflexion 🙂

  3. Un tout grand merci pour ce superbe article.
    J’avais justement du mal à comprendre les possibilités qui s’offraient à moi pour domotiser mes luminaires dans une maison en rénovation. La lecture de tous les modes d’emploi n’avait fait que m’embrouiller sans jamais savoir quel élément j’allais choisir. Et voilà, 5 minutes de lecture, j’ai compris, et j’ai choisi!
    encore merci

  4. Voila un très bon article qui sera utile à plus d’un ! Merci !
    Dans mon cas, il me reste des télérupteurs à domotiser, et j’aimerai réellement que Fibaro sortent des FGD au format rail DIN…

  5. Je ne comprends pas très bien comment utiliser ces câblages avec un va-et-vient déjà existant ?

    Normalement j’ai un interrupteur qui est relié à la phase et un autre qui est relié à la lampe, hors vous reliez votre module à la phase et à la lampe, cela nécessite à priori de tirer un câble supplémentaire ce que j’aimerais éviter.

  6. Est-ce qu’il serait possible de développer la partie qui consiste a associer le module sur ma eedomus mais une fois associé, je n’arrive pas a associer un Duwï sans fil en association directe, sinon, j’arrive a faire aussi l’association directe mais dans ce ceas impossible d’associer sur ma box, alors comment fait-on pour avoir l’association sur les 2 en meme temps !, merci d’avance pour vos réponses

  7. @Baptiste

    Oui c’est toujours la même chose : les démos de va-et-vient avec des modules domotique sont pour faire la même chose qu’un va-et-vient mais pas dans les mêmes conditions.

    Ici, j’avais proposé un montage pour installer en rénovation sans devoir tirer des câbles supplémentaires. La contrainte, c’est d’utiliser des boutons poussoir.

    http://www.touteladomotique.com/forum/viewtopic.php?f=59&t=6175&start=38

  8. merci pour cet article !
    Personnellement, avec tous mes éclairages en télérupteurs basse tension (23 au total), j’ai préféré opter pour la solution IPX800 qui a l’avantage de pouvoir s’intégrer dans un coffret sur un rail DIN et qui est plus intéressante financièrement si on doit utiliser plus de 3 modules Fibaro 🙂

  9. Salut

    Effectivement, sur une installation existante, c’est difficile à cabler sans devoir retirer de cable.. comme le retour qui vient sur S1 si ma mémoire est bonne…

  10. Bonjour,

    Mon constructeur m’a bourré de permutateur chez moi avec meme par moment 2 permutateurs (en plus du va et vient) sur 1 point lumineux.
    Je ne saisi pas bien la proposition ci dessus. j’essaie de le reproduire à plat (sur ma table :)) mais j’ai l’impression qu’il faut ajouter un cable… soit la phase soit le neutre.
    en effet, je n’ai pas les 2 (phases et neutres) à l’arrivée d’un interrupteur.

    Ai je mal compris?

    A l’aide, planète-domotique, vous etes mon seul espoir 😀

  11. Oui, le fait que le module doit être alimenté en parallèle avec les interrupteurs oblige de faire venir un autre câble qui ne passe pas par les interrupteurs justement.

  12. Merci pour cette réponse.
    Pensez vous que je puisse transformer ce système avec permutateur en système avec poussoir? sans retirer de cable?

    Merci

  13. Même pour des poussoirs, en fait il faut que la phase « sortante » des poussoirs (si on peut dire) soit liée à une des entrées S1/S2 du module et que le module soit quand même alimenté en entrée par L (une phase « entrante » dans les poussoirs et qui doit arriver au module sans passer par un poussoir). Donc tirer un câble risque d’être également indispensable.

  14. Merci beaucoup pour ces explication plus que claire ! Et très bien illustré

    Bravo !!

  15. Bonsoir je suis en galère avec un ascenseur que j’ai récupéré mais hélas il ne monte qu’un étage et j’ai besoin qu’il en monte 2

    je voudrais donc avoir un bouton d’appelle au rez de chaussé un au 1er étage un au 2eme étages avec des capteurs pour arrêter l’ascenseur à chaque palier et rez de chaussée endroit plus bouton à l’intérieur de l’ascenseur 0 1 2 puis que le système commande 3 gâches électriques pour bloquer les 3 portes pour éviter à une personne d’ouvrir une porte et de tomber quand l’ascenseur n’est pas à l’étage merci de votre aide précieuse le moteur est un treuil palan électrique de 900W de chez Castorama http://www.castorama.fr/store/Palan-electrique-PP500-PE-900-W-PRDm283811.html?navAction=jump&isSearchResult=true

    Il faut aussi un capteur qui peut savoir si le moteur s’emballe comme un compteur de vitesse et afin d’actionner un système de parachute pour freiner et arrêter l’ascenseur

    Merci de votre aide si précieuse bien cordialement Mr Roger loyalcoolpatou3@yahoo.fr

    Ps : j’ai fait beaucoup de recherche sur le net pour ce même problème et beaucoup de personne même des handicapés en fauteuil cherche une solution à prix abordable je pourrai également les orienter vers vous etc

  16. Bonjour,
    J’ai un télérupteur avec 3 boutons poussoirs et j’ai suivi le schéma correspondant. Mais mon télérupteur est un bipolaire… est-ce que dans ce cas, le schéma est toujours applicable? et si vous pouvez donner un schéma pour un télérupteur bipolaire ca me serait très utile… merci d’avance

  17. Merci beaucoup cela m’a vraiment fait gagner beaucoup de temps. Super tuto.

  18. Bonjour,

    J’ai une question à laquelle je ne trouve nul part de réponse :
    Admettons que j’ai un interrupteur à 2 positions (bi-stable) que j’ai domotisé avec un FGD-211/FGD-212 (par exemple) + une Box Zipato.
    Si je passe mon interrupteur (physique) sur ‘On’ puis que je coupe la lumière sur mon smartphone, vais-je devoir pour rallumer la lumière via mon interrupteur (physqiue) repasser par la position ‘Off’ puis ‘On’ ou le fait de passer sur ‘Off’ va allumer ma lumière ?

    Merci d’avance pour votre réponse (et je vous jure que j’ai cherché partout)

  19. Bonjour François,

    C’est bien au changement d’état de l’interrupteur qu’il inverse l’état de son relais. Donc si l’état on/off de la lampe a été modifié à distance par un contrôleur domotique, cela inverse bien les positions on/off de l’interrupteur.

    En revanche au niveau de la box domotique, l’ordre ON correspondra toujours à l’allumage du module et l’ordre OFF toujours à l’extinction.

    Notez que ce n’est pas le cas des interrupteurs radio qui ont généralement une position centrale « neutre » et où le ON et le OFF sont toujours à la même position.

  20. Bonjour,

    Je compte me lancer dans la Domotique mais je dois tenir compte du WAF (Women Acceptance Factor). Et pour cela il faut que les interrupteurs zwave et les classique soient identiques ou presque.

    Comment faire ? Des constructeurs z-wave font-il des classiques ? Peut-on trouver des Legrand ou autre identique ?

  21. Bonjour Bmolloc,

    Le constructeurs d’interrupteurs Z-Wave optent généralement pour des designs assez répandus. Par exemple, en marque Düwi et Z-Wave.me, vous pouvez trouver des interrupteurs communiquants en Everluxe, Duro2000, etc.

    Alternativement, il reste possible de brancher un module derrière un interrupteur existant, ce qui permet de conserver cet interrupteur et donc son design, dans votre installation.

    Beaucoup de constructeurs essaient de faire les interrupteurs le plus neutre possible pour qu’ils s’adaptent à tous types d’intérieurs.

  22. Bonjour,

    Vous écrit dans l’article « Cependant, l’interrupteur relié au FGD peut également être branché à la phase et à une des entrées S1 / S2, sans utiliser Sx. On a alors un branchement analogue à celui du FGS ».
    Est-ce toujousr vrai avec un FGD212, car je n’ai retrouvé ce schèma de montage nulle part.

    cdtl

  23. bonjour
    le telerupteur que l’on remplace par un FGS211 super
    mais est ce que avec un FGS223 on peut le faire aussi ? car il n’y a pas de borne IN sur le 223…
    merci

    • Bonjour Patrice,
      Cela fonctionne très bien quels que soit les modules. Sur les modules où il n’y a pas d’entrée (ce qui est le cas de certains nouveaux modèles de commutateurs Fibaro, et aussi des modules Qubino), c’est directement l’alimentation du module qui détermine ce qui en sort, ce qui revient strictement au fait de faire un pont entre L et IN.

      Bref, les schémas ci-dessus peuvent s’appliquer (du moins dans leur principe), il n’y a juste pas besoin de faire de pont sur IN.

  24. Bonjour
    je n’arrive pas à faire fonctionner un FGS222 EU v2.2
    Impossible de l’inclure avec une zibase
    des idées ?

  25. Bonjour,
    J’essaye d’utiliser un relais Qubino ZMNHAD1 .
    Câblage selon la notice, inclusion sans problème dans une Vera plus.
    Utilisation prévue: allumage d’une lampe derrière simple interrupteur poussoir monostable.
    La lampe ne s’allume pas, bien que le relais soit ouvert et fermé à la fois par la box Vera et par l’interrupteur.(on entend le clic à chaque changement d’état qui est correctement affiché sur l’interface internet de la Vera)
    La lampe n’est pas grillée.
    J’ai réglé le paramètre 1 (pour l1) sur 0 en 1 byte décimal.
    J’ai fait une exclusion et reset du relais selon notice: pas de changement.
    Au voltmètre, il n’y a aucune tension entre Q et phase quel que soit l’état du relais, par contre il y a 240 V entre Q et le neutre quel que soit l’état du relais.
    Pour info j’ai essayé avec un l’interrupteur d’origine bistable avec le même câblage et paramètre 1 réglé et enregistré sur 1: la lampe ne s’allume toujours pas.
    Si je ponte avec un fil entre la phase et la sortie Q vers le neutre de la lampe, elle ne s’allume pas, pas de tension quel que soit l’état du relais.
    Merci de votre aide.
    Bernard L.

    • Bonjour,
      Attention, avec un reset complet du module, vous perdez le paramétrage, donc par exemple celui du bouton poussoir (paramètre 1 à 0 pour que I1 accueille un bouton de type poussoir).
      Je vous confirme également qu’il ne faut pas faire de pontage entre la phase et la sortie Q.
      Comme le problème que vous rencontrez peut provenir de diverses sources (alimentation utilisée, type de lampe), je me suis permis de transmettre votre commentaire à notre support technique, qui prendra contact avec vous pour vous aider à trouver une solution. Vous allez être recontacté à ce sujet.

  26. Bonjour,
    Est-il possible d’associer un bouton poussoir sans fils (z-wave) avec un module Fibaro (type dimmer ou volet) lui même associé à une box HC2 ? Le but est d’avoir un système de secours en cas de défaillance de la box. Comment ce fait l’association entre le bouton poussoir et le module ?

    • Bonjour,
      Oui, c’est possible, en utilisant l’association directe. Il faut que le bouton Z-Wave utilisé (ou un émetteur relié à un bouton poussoir existant) dispose de groupes d’association. Il faut ensuite que le bouton et le module Fibaro soient tous les deux inclus dans le même réseau Z-Wave et réaliser l’association (voir notre article sur le paramétrage et l’association Z-Wave). Une fois l’association réalisée, l’émetteur communiquera directement avec le récepteur (le module) sans avoir besoin de la présence de la box domotique. Car il est nécessaire d’avoir une box pour inclure les deux éléments et les associer ensemble, mais une fois associés, ils communiqueront directement tant qu’aucun n’est exclu du réseau Z-Wave !

  27. Bonjour,

    À l aide!

    J aimerai remplacer mon télérupteur par un module nodon enocean. Sauriez vous comment faire? ( Câblage…)

    Merci d avance

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page