Augmentation du coût de l’énergie : comment surveiller et optimiser sa consommation

Suivre sa conso d'énergieLa nouvelle est tombée au début de l’été : dans l’objectif de réduire son déficit, EDF a reçu l’autorisation de l’autorité de régulation pour augmenter deux fois ses tarifs. Ce qui signifie que le prix de l’électricité va être amené à grimper.

La première augmentation de 5% a déjà eu lieu au début du mois, le 1er août 2013, et la seconde augmentation, de 5% également, est prévue pour l’année prochaine, le 1er août 2014.

C’est donc un bon moment pour se pencher sur les systèmes existants de suivi d’énergie dont le but final est d’optimiser son utilisation de l’électricité pour faire des économies. Et ça tombe bien, car il y a eu récémment quelques nouveautés en boutique. Petit tour d’horizon des solutions que nous proposons, qu’il s’agisse de nouveautés ou de systèmes qui ont déjà fait leurs preuves. Car après tout, le suivi c’est le premier pas vers une attitude efficace !

La téléinformation : l’information en direct du compteur

La téléinformation est un système pratique sur les compteurs électriques actuels : deux bornes qui permettent de lire les informations du compteur avec un modem compatible, pour les envoyer sur un ordinateur ou sur une box. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article de présentation de la téléinformation.

La téléinformation extrait de nombreuses informations à partir du compteur : l’index Heures Pleines/Heures Creuses, la consommation en temps réel et les besoins de délestage. Nous pouvons nous servir de la téléinformation pour suivre précisément la consommation électrique au jour le jour, et également faire des tests. On peut ainsi mettre en pratique, « en test », des conseils sur l’économie d’énergie (ampoule basse consommation, débrancher les appareils au lieu de les mettre en veille…), et vérifier leur impact sur la consommation générale.

Cependant, cette solution à des limites : tout d’abord elle n’est pas utilisable pour un sous-circuit, elle ne vous permettra de surveiller que l’alimentation principale (donc pas de déterminer les sources directes des dépenses énergétiques). De plus, si vous voulez interfacer un tel outil avec une box domotique, sachez que toutes les box ne sont pas compatible. eeDomus est la seule à gérer les modems double compteur, et eeDomus et Vera prennent en charge les simples compteurs. Notez que la téléinformation est une particularité des compteurs électrique français, et que les produits proposés ci-dessous sont généralement de conception française !

Les modems téléinformation USB et XBee

Le modem téléinformation 2 compteurs USB est le modem téléinformation le plus répandu actuellement. Il va droit au but : on peut le relier à 1 ou 2 compteurs, et on le relie ensuite simplement en USB à un PC pour effectuer les relevés.

Modem téléinformation 2 compteurs
Le modem téléinfo 2 compteurs est le plus répandu.

Il existe désormais dans une version modem téléinformation rail din qui est directement fixable au panneau électrique pour 1 seul compteur, également connectable en USB (celui-ci servant aussi à l’alimentation du modem). Ces deux modems demandent d’avoir un PC ou autre machine avec USB à proximité du compteur pour faire les relevés.

Mais il existe une version sans-fil : elle est constituée d’un émetteur que vous reliez au compteur, qui se chargera de faire les relevés et de les transmettre, et d’un récepteur, qui se relie à un ordinateur (ou box compatible) pour transmettre les données à la machine. Il y a ainsi le Modem téléinformation XBee Standard ou sa version téléinformation XBee Pro (pour une portée accrue, on passe de 30m à 100m). XBee est un protocole de communication radio très peu gourmand en énergie.

La nouvelle génération : les cartes Ethernet compatibles téléinformation

Jusqu’à maintenant, les modules téléinformation avaient généralement besoin d’un PC pour la récolte ponctuelle des données. Mais ceci risque de changer avec l’avènement de serveurs dédiés à la téléinformation, qui peuvent relever les données, et vous les proposer dans une interface accessible à partir de tout appareil connecté au réseau local, voire à distance.

Un avantage notable est qu’il n’y a pas à s’y relier avec un câble USB, là il suffit de les relier au réseau local (typiquement, la box Internet ou un switch Ethernet), et les informations seront accessibles sans avoir à rapprocher le PC près du compteur.

Tout d’abord, il y a l’Eco-Devices. Il se place dans le tableau électrique (format Rail Din) et dispose d’une capacité de sauvegarde des informations sur 10 ans.

Le WES (Web Energie Superviseur) est un produit assez innovant. C’est un mini serveur qu’on ajoute dans le tableau électrique et qui permet de surveiller sa consommation électrique.

La conso électrique n’est pas la seule valeur mesurée, on peut lui relier un grand nombre de sondes et d’autres appareils de mesure pour en faire un centre de suivi global de l’énergie de chez soi. Il dispose d’une interface assez intuitive et peut donc mesurer et présenter de nombreuses données.

Capture d'écran du Web Energie serveur

Les outils pour mesurer l’énergie plus localement

Les pinces ampèremétriques

Si vous souhaitez mesurer la consommation d’un sous-circuit ou même d’un appareil en particulier, les pinces ampèremétriques sont une solution simple et modulables. Dans le principe, c’est très simple, il suffit de mettre une pince autour d’un fil électrique (fil de phase uniquement !), pour qu’elle en mesure l’énergie. Il est donc très simple de passer d’un appareil à un autre, ou d’un sous-circuit à un autre.

Un avantage supplémentaire de ces pinces et leur compatiblité : il existe des pinces Zwave compatibles avec toutes les box domotiques que nous proposons. Cela dit, les pinces présentent tout de même un inconvénient : elles se basent sur le champ magnétique du fil électrique pour effectuer leur mesure, ce qui signifie que la consommation n’est pas mesurée avec une précision exacte, on n’atteint pas le niveau de précision des modems téléinformation.

Pour créer un système tout simple de surveillance d’énergie, il ya tout d’abord la marque OWL, qui propose des pinces (CM160). Ces pinces ne sont pas Z-Wave mais elles sont compatibles directement avec la Zibase, et avec l’eeDomus et la Vera en utilisant un module RFXCom USB. Il y a aussi les produits Current Cost, tels que le Compteur de consommation électrique EnviR  qui se compose aussi d’une pince et d’une base. La consommation est directement relevée sur la base. L’utilisation d’un affichage sur la propre base du dispositif vous permet d’avoir un aperçu de la consommation directement dans votre salon.

Le HEM d'AEON Labs
Le HEM d’AEON Labs

En Z-Wave, il y a le HEM d’Aeon Labs, qui existe en version compteur de consommation 2 pinces et compteur de consommation 3 pinces. Il transmet directement les énergies relevées sur ses différentes pinces pour les envoyer à son contrôleur Z-Wave. Enfin, il y a toute la gamme de surveillance d’Energie OWL e-intuition. Comme indiqué plus haut, les box ne sont pas toutes compatibles par défaut, mais un gros avantage des produits OWL est qu’ils stockent les données en ligne sur la plateforme d’OWL, permettant ainsi de les conserver en sureté et d’en faire une exploitation directe.

Les prises avec surveillance d’énergie intégrée

Voici une solution très simple à installer pour surveiller la consommation d’un appareil en particulier ou de plusieurs appareils reliés à une même multiprise : la prise gigogne avec compteur d’énergie. Il suffit de la brancher entre la prise de l’appareil et la prise secteur, et la surveillance d’énergie peut commencer !

Outre sa simplicité, cette solution a des avantages au niveau domotique : les modèles Z-Wave (que nous verrons juste après) peuvent directement transmette les infos à la box, et sont aussi généralement commandables à distance. On a ici une précision supérieure aux pinces ampèremétriques vu qu’on mesure directement le courant électrique.

Pour un modèle tout basique, il y a cette prise de mesure d’Energie Chacon, le Power Control PC300.Elle n’est pas commandable à distance mais donne immédiatement les informations sur son affichage en façade. Côté Z-Wave, il y a notamment l’AN1586 de Everspring, une prise pilotable à distance, qui mesure l’énergie et la transmet au contrôleur Z-Wave. Une valeur sûre.

Fibaro Wall Plug

Il y a également la petite dernière de Fibaro, la Wall Plug, qui embarque pas mal de fonctionnalités en plus de la mesure d’énergie. Tout d’abord elle est extrêmement compacte et garantit un encombrement minimal (contrairement à pas mal de prises qui sont faites en « bloc », celle-ci épouse directement la forme d’une prise ronde). Ensuite, elle dispose d’un affichage de couleurs paramétrables, pour avoir diverses indications sur la consommation).

On peut la commander à distance par Z-Wave et aussi lui définir des comportements selon l’énergie demandée par l’appareil branché ou selon un timer… N’hésitez pas à consulter l’article où nous présentons la WallPlug de Fibaro pour avoir une idée de ses possibilités et des paramétrages possibles.

Méthodes d’analyse et de réduction de la consommation d’électricité

Maintenant que nous avons passé en revue les différentes possibilités de mesure, concluons par deux choses : la présentation d’un outil inclus dans l’eeDomus pour analyser sa consommation d’énergie, ainsi que quelques points de vérification sur lesquels on peut intervenir pour moduler la consommation d’énergie et mesurer l’impact des différents appareils et de leurs utilisations.

Outil de suivi et d’analyse de l’eeDomus

L’eeDomus possède son propre système de suivi et d’analyse de dépenses énergétiques, le Tableau de bord. En ajoutant des appareils de mesure d’énergie (pas seulement électrique), ce système trouve tout son intérêt. À l’aide de graphiques et de tableaux, le tableau de bord permet d’analyser l’ensemble de sa consommation énergétique, et de faire le lien, par exemple entre le lever du jour et l’utilisation des lumières, ou la température et la consommation électrique des radiateurs, climatiseurs…

Voici des exemples d’écrans qu’on obtient sur ce tableau de bord : des courbes mises en relation, un tableau de tendances par rapport aux jours précédents, un graphique indiquant la consommation électrique selon la température.

Tableaux de bords de l'eeDomus : courbes

Tableaux de bords de l'eeDomus : tableau de tendances

Tableaux de bords de l'eeDomus : graphique

Les points pour économiser l’électricité

Voici quelques points que vous pouvez prendre en compte pour essayer de faire baisser vos dépenses électriques. Vous pouvez faire des tests sur ces points et vérifier directement quel est leur impact sur la dépense énergétique.

La mise en veille des appareils électriques : qu’il s’agisse de téléviseur, chaîne-hifi, décodeur ou box tv, ou même ordinateur, nombreux sont les appareils qui se mettent en veille pour démarrer au quart de tour. Cependant, cette veille n’est pas idoine puisque l’appareil en veille continue de consommer de l’électricité.

La consommation des appareils à charge importante : surveillez les appareils comme le lave-linge, le sèche-linge, les plaques de cuisson, et le cas échéant, la climatisation, la piscine chauffée… En surveillant un appareil vous pouvez vous rendre compte de son poids énergétique dans la maison. Quitte à le changer pour un modèle plus récent et moins gourmand en énergie, s’il s’avère que l’appareil est vieillissant. Par exemple, un chauffe-eau peut s’entartrer au fil du temps, et le remplacer peut être une dépense vite amortie.

Optimiser l’éclairage : les ampoules « basse consommation » utilisent 5 fois moins d’énergie que les ampoules à incandescence, ce qui en fait de bons produits, notamment pour les éclairages destinés à rester longtemps allumés (éclairages principaux de cuisine, de salon). Essayez également de profiter au maximum de la lumière du jour, en plaçant stratégiquement votre plan de travail, vers les fenêtres.

Diminuer la puissance des radiateurs : quelques degrés peuvent faire la différence ! En baissant de quelques degrés le thermostat ou tout simplement en diminuant la puissance du radiateur, vous pouvez réaliser de réelles économies. En conjonction avec un système de surveillance d’électricité. Pour notre article , ça concerne surtout le cas de radiateurs électriques, mais l’aspect « économie d’énergie » est valable pour tous les cas.

Et utilisez de la domotique ! L’économie d’énergie fait partie des grandes fonctions de la domotique. Qu’il s’agisse de n’allumer certaines lumière qu’en cas de présence (ce qui évite d’oublier une lumière allumée), ou d’ouvrir les volets de manière à avoir toujours un niveau de lumière naturelle optimal et de profiter un maximum de la lumière du jour (à l’aide des heures de lever/coucher du soleil ou d’un détecteur de luminosité), la domotique est capable de faire des tâches qui pourraient sembler rébarbatives mais qui pourtant peuvent occasionner une réelle économie d’électricité.

Sur ce, il ne nous reste qu’à vous souhaiter de faire de bonnes économies d’électricité, grâce à la surveillance d’énergie !

A propos Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

A voir aussi

Allumer son PC avec un Google Home

Allumer son PC avec un Google Home, c’est possible

Vous avez été plusieurs à me demander la suite de l’article « Éteindre proprement son Pc …

5 commentaires

  1. N’est ce pas ce que PLUGWISE fait deja ? Quelles differences ?
    Pour les consommations globales (du compteur) et production solaire, n’est ce pas ce que consospy realise ? quels sont les avantages et inconvenients de ces systemes ?

  2. Il existe aussi une solution complète packagée avec objets de mesure de consommation (compteur ET prises) et un portail et des applications mobile pour la consultation facile et le pilotage d’appareils.
    C’est Toshiba Pluzzy : http://www.pluzzy.com/
    En vente dans les magasins FNAC et en ligne : http://www.fnac.com/Pack-Home-Pluzzy/a6413690/w-4
    (et ne manquez pas le bon de réduction sur Pluzzy.com)

  3. Système assez coûteux au départ, la domotique permet de faire pas d’économie par la suite!

  4. panneau solaire Bayonne

    Bonjour,
    Certes la téléinformatique est très nécessaire pour maitriser la consommation de l’énergie à la maison ou dans d’autres locales. Or parfois, on ne peut pas toujours contrôler cette hausse d’énergie électrique. Le panneau photovoltaïque reste encore une solution alternative.

  5. Bonjour,
    Il existe aussi le OWL CM180 sans enregistreur de consommation.
    Pensez-vous que la eedomus puisse aussi suivre ses consommations ?

    MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *