Dernières nouvelles

Tag Reader de BeNext : un clavier et lecteur RFID Z-Wave compatibles eeDomus !

Découvrons aujourd’hui le Tag Reader de BeNext, un boitier Z-Wave qui contient à la fois un clavier à 7 touches (dont 4 chiffres pour rentrer les codes), et un lecteur RFID intégré. Il est également muni d’un signal lumineux et d’un signal sonore qui permettent d’indiquer l’opération en cours, si ce qu’on a fait a bien été sauvegardé, etc.

Ce clavier peut être utilisé de façon autonome, c’est à dire sans faire de manipulation côté box : on peut l’inclure à un réseau Z-Wave et il pourra mémoriser des codes et des badges RFID, et armer ou désarmer le système d’alarme en fonction de ces derniers. Mais aujourd’hui, nous allons plutôt voir comment utiliser le TagReader avec l’eeDomus. Cette box domotique reconnaît très bien le clavier, et leur association permet donc, non seulement d’utiliser un système d’alarme, mais également de lancier des scénarios, par exemple.

L’inclusion est simple : il suffit d’insérer les piles, de mettre l’eeDomus en mode inclusion, d’appuyer pendant 2 secondes sur le bouton « Tamper » du Tag Reader et de le relacher, ce qui mettra le module en mode « inclusion ». Par la  suite, pour pouvoir utiliser le boitier, il faut que ce bouton « Tamper » reste appuyé, donc le poser à plat sur une table ou le fixer à son emplacement de destination.

Attention, petit bémol du système : en l’utilisant sur l’eeDomus, les boutons « home » et « away » ne seront pas différenciés. Ces deux boutons serviront à initier la lecture d’un badge RFID et l’entrée d’un code, mais l’eeDomus ne peut pas détecté si on a pressé « Home » ou « Away ». En d’autres termes, il n’y aura pas de différence entre faire « Home » puis un code ou  « Away » puis un code. Cela dit, il est possible de faire des différenciations avec la logique intérieure de l’eeDomus (en vérifiant si l’alarme est désactivée ou non). De plus, il sera possible d’utiliser autant de badges RFID que souhaité (plutôt que d’être limité à la mémoire UID du TagReader), et une grande combinaison de codes. Comme vous allez le voir, cette non-différentiation des boutons va être bien compensée.

Avec un badge RFID

Appuyer sur « Home » et passer le badge RFID. Le Tag Reader répond par un bip et l’ID du badge s’affiche sur l’eeDomus. Lorsque le Tag Reader a lu le badge RFID, il fait un bip et sa led s’allume pendant un court instant. Si aucun badge n’a été détecté, il n’y a pas de bip et la LED s’allume plus longtemps.

TagReader et eeDomus : enregistrement d'un badge RFID

Copiez la valeur qui s’affiche dans le retour d’état. Allez ensuite dans la configuration du périphérique et collez le code, en ajoutant une image et un nom pour vous permettre de l’identifier.

TagReader et eeDomus : association RFID et valeur

Vous pouvez désormais utiliser cette valeur dans les scénarios.

Avec une saisie de code au clavier

Appuyer sur « Home », faire un code à 4 chiffres et appuyer sur entrée. Attention : il faut saisir rapidement le code et « Enter ». Lorsque la LED se rallume, c’est trop tard, il vous faut recommencer la saisie.

TagReader et eedomus : retour d'état code à 4 chiffres

Le code dans le retour d’état est sous la forme suivante : 3A3B3C3D00000000

Avec ABCD étant les 4 chiffres saisis entre « Home » et « Enter ».

Par exemple :

Code tapé Code dans le retour d’état
1111 3131313100000000
1234 3132333400000000
4242 3432343200000000

Cela fait 44 combinaisons possibles, soit un total de 256 combinaisons. Il suffit d’associer le code voulu à une valeur (dans l’onglet « Valeurs ») pour l’utiliser dans les scénarios.

 

Et c’est là que ça devient intéressant : nous ne sommes pas limités aux codes à 4 chiffres, il est possible de faire des codes allant de 1 à 8 chiffres. À chaque fois la série de chiffres renvoyée dans le retour d’état de l’eeDomus sera votre code, avec un « 3 » ajouté devant chaque chiffre tapé, et une série de zéros pour les chiffres non tapés.

Donc pour 31314242 le code obtenu sera 3331333134323432.

Autres exemples :

Code tapé Code dans le retour d’état
1 3100000000000000
12341234 3132333431323334
333333 3333333333330000
44444444 3434343434343434

Nous disposons ainsi de 87380 combinaisons possibles (41 + 42 + 43 + 44 + 45 + 46 + 47 + 48).

Et même s’il est déconseillé de faire un code de déblocage de moins de 4 chiffres, les codes plus courts peuvent toujours être utilisés pour des fonctions non sensibles (lancement de scénario, pilotage de modules…).

TagReader et eedomus : retour d'état code à 8 chiffres

TagReader et eedomus : valeurs

Du coup, pour pallier l’impossibilité d’utiliser différemment « Home » et Away, soit vous pouvez faire un code d’armement commun (par exemple : Home, 1, enter) et faire un code de désarmement plus compliqué, soit utiliser une variable de l’eeDomus et « inverser » cette variable à chaque passage du badge ou utilisation du code (armé/désarmé), comme nous allons le voir ci-après. Plus généralement, il est possible d’utiliser un code de désarmement par personne, ou désarmement par badge RFID, ou utilisation mixte badge / code…

Quelques règles pour armer et désarmer l’alarme à partir de l’eeDomus

Voici des règles pour utiliser le Tag Reader tout juste connecté à l’eeDomus pour gérer le contrôle d’accès. Ici « Marie » et « Éric » sont des tags RFID, et « Code d’Armement » est un code commun aux deux, mais on pourrait tout à fait envisager d’avoir un code différent par personne, associé chacun à un prénom ou à une situation…

TagReader et eedomus : Règle d'armement

Quel que soit le code employé, si la surveillance intrusion est désactivée, elle s’activera au passage d’un des badges ou à la saisie du code d’armement.

Pour le cas inverse, le désarmement, il faut bien penser à gérer différents cas de figure : le cas où le système est juste armé et le cas où le système est en alerte. De même, pour ces deux cas, on doit penser à gérer les situations qu’elles soient en cours (Activée/Alerte) ou qu’on soit juste dans la macro qui va les déclencher (En cours de macro, dans X min ou X secondes).

Voici un exemple qui gère toutes ces situations et qui désactive l’alarme au passage du badge (ou à la saisie du code…) de Éric.

TagReader et eedomus : Règle de désarmement

Notez que les deux premières lignes peuvent être remplacées par « [Surveillance intrusion] est différent de [Désactivé] ».

Tout cela devrait vous donner une bonne idée des possibilités du TagReader une fois associé à la eeDomus !

A propos de Pierre

Technophile, ludophile et bidouilleur dans l'âme, j'aborde les nouvelles technologies avec passion, curiosité et ouverture d'esprit. Je faisais partie de l'équipe de Planète Domotique de juin 2013 à mai 2017, d'où l'écriture de nombreux articles de blog pendant cette période.

3 commentaires

  1. Ce clavier est il compatible avec la zibase (pro)?

  2. a mon avis pour la vera, c’est pas pour maintenant 🙁 non plus

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page